fermeture
blossoming youth, a fermé ses portes, merci pour votre activité ! ♡

blossoming youth :: welcome homeAller à la page : 1, 2  Suivant
 
 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 0:25

park sehun
nom, prénom: park sehun nom commun nom qui glisse sur vos lèvres ; nom qui n'écorche pas la gorge mais qui délie les langues, nom qui coince quand même un peu parfois nom qui– naissance, âge: séoul, un sept mars encore givré ; vingt quatre années origines: coréennes du père et puis japonaises de la mère ; il possède la richesse de deux cultures et de deux nationalités. signe: poisson statut civil: en débacle orientation: bisexuel occupation: directeur gestion et marketing dans l'entreprise immobilière et hôtelière de son père ; il est devenu très rapidement reconnu dans le métier. il donne également régulièrement des conférences à l'université. situation monétaire: particulièrement aisée un péché mignon: tarte au citron une peur: déjà réalisée ; ne plus pouvoir courir   ; peur du vide une sucrerie: les colliers de bonbons une boisson: le vin blanc groupe: ヒガンバナ higanbana – le groupe qui s'éteint et s'essouffle.
froidprotecteurdévouétaciturnecalculateurobstiné.


« sehun oh sehun ; pourquoi ne souris tu pas »

il avait le sourire facile
autrefois
il avait le coeur en idylle
jadis dans un temps que tu ne connais pas
sehun
objet ébréché
sehun
qui était
a m o u r (h) a c h é
sehun envoyé par delà le monde
sehun handicapé
sehun estropié les rêves partis en fumée
sehun qui a appris à penser pour la survie qui a appris à penser pour la famille qu’il s’est constitué
savoir que ses jours sont comptés
(c’est pas la maladie qui va l’emporter c’est le poison qu’il veut s’injecter)
pour en finir avec cette tragédie ratée
mais avant
(il faut réparer)
réparer tout ce qui est cassé
foutre de la colle voir même ressouder
(ils sont en danger)
maintenir l’équilibre et puis mentir
faire comme suhim lui a enseigné
(s e c r e t)

il possède une prothèse en métal de la moitié de la cuisse jusqu'au pied gauche, mais ça, vous ne le savez pas ❀ il s'est buté à la rééducation pour que son handicap paraisse le moins possible ❀ il était un athlète de 400m et 400m haies promis à une grande carrière avant son accident ❀ il est impliqué dans une histoire d'incendie avec tout son groupe et ont toujours gardé le silence  ❀ il vit profondément mal sa différence et envisage sérieusement de procéder à une mort par euthanasie en Belgique, mais qu'il a décidé de mettre entre parenthèses pour un temps ❀ il est actuellement dans le milieu des affaires et excelle dans le domaine ❀ il fait pression sur son père pour aider hiroshi dans ses histoires de mafia ❀ plus froid qu'un iceberg surtout depuis l'accident ❀ a un jeune frère avec qui il a une relation plutôt conflictuelle ❀ grand passionné de littérature ❀ très bon au poker ❀ il n'a gardé que très peu de relations avec ses amis en corée du sud ❀ il a été très marqué par son premier amour mais l'a oubliée aussi vite qu'il est tombé amoureux d'elle ❀ peu paraître très hautain et arrogant, voir vaniteux, même si ce n'est pas vraiment le cas ❀ lorsqu'il est avec son groupe d'amis, on ne l'a jamais vu aussi souriant ❀ il pourrait d'ailleurs faire n'importe quoi pour eux ❀ porte constamment une chevalière en argent appartenant à son père et transmise de génération en génération ❀ il aime les vieux jeux d'arcade et guilty gear ❀ très doué en cuisine ❀ mais incroyablement médiocre quand il s'agit de faire du bricolage quelconque ❀ ses relations avec ses parents sont plus des relations d'affaires que des relations familiales, hormis peut-être avec sa mère, et ça lui convient ❀ donne régulièrement des conférences à l'université et donne des cours d'économie également ❀ aime la natation ❀ son dessert favoris est la tarte au citron meringuée ❀ son plat favoris sont les ramens au porc ❀ ce qui lui manque le plus de corée du sud c'est incontestablement la nourriture ❀ peut parfois fumer
sial
( personnage inventé ) comme d'habitude c'était pas prévu et puis il y a les autres gonzesses qui m'ont attrapées dans leur délire et vu mon manque flagrant de force d'esprit j'ai juste définitivement craqué :''( j'espère que ce bb vous plaira MÊME SI FORCÉMENT ÇA OUVRE QUAND JE SUIS PAS LÀ. outrée de ouf. ah oui et sinon je suis sial mdr au cas où.
( feat. lee soohyuk )


Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 0:25

je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
( et qu'il y reste )
N U A N C E : subst. féminin
on ne tombe pas.
on apprend à apprécier le contact du sol.
((puis à se relever)).


— — il y a les promesses, les caresses, les mots doux glissés au creux de l’oreille
il y a les légers éclats de rire, ceux qui font respirer, qui font pleurer, ceux qui font exister
il y a les sourcils froncés, il y a les fossettes creusées dans ses joues quand il sourit
celles qui montrent qu’on a réussi à gagner le pari
((celui de le rendre un peu plus heureux))
là bas, au loin, lentement se dessine la silhouette du bonheur
le long de l’horizon, là où meurt le jour, là où nait le soleil, là où s’étalent les étoiles
là où l’océan se perd
((comme un gouffre immense))
ombre encore incertaine, encore floue, presque comme un mirage
paraître insaisissable mais qui semble si proche aussi
comme en réponse à cette vie qui continue de briller
briller avec les succès briller avec les pièces de monnaie
scintiller de l’éclat d’une famille ((un peu froide)) mais pourtant chaleureuse ((à sa manière))
les jambes qui courent qui courent qui détalent qui s’étalent ((aussi parfois))
qui frappent et martèlent le sol frénétiquement qui le guident toujours un peu plus vers la victoire certaine
((et puis il y a papa et maman qui veillent))

il a toujours aimé ceux qui lui brisent le coeur.

parce qu’après il a le mérite d’avoir couturé ses plaies tout seul
parce qu’après il peut se redresser, fier, dire qu’il est devenu plus dur que le fer
((papa et maman lui l’ont dit))
dans ce monde, il n’y a que des pourris
((qu’il doit même se méfier d’eux quand il sera en âge))
car bientôt lui aussi il deviendra un ennemi potentiel qui connait les adages
ceux du monde cruel dans lequel il a été élevé

on l’a fait devenir gladiateur.

pour vaincre pour survivre pour s’élever dans le colisée
pour qu’on l’acclame pour qu’on scande son nom qu’on lui décerne la palme
sehun il a même fini par museler les lions.

((même l’empereur a fini par s’incliner demandant pardon)).

papa et maman
l’ont façonné pour la renom.



E N T E R R E R : verbe trans.
mettre sous terre.
((le cacher)).
faire en sorte que les gens commence à l’oublier.


— — les mots désintéressés qui courent sur le papier
les mots qui vides de sens les mots qui ont des carences
les mots qui pourtant s’envoient
et qui finissent par être attendus
((c’était comme se confesser à l’inconnu))
il s’est senti comme un aventurier
prêt à conquérir cette nouvelle terre
((le japon))
qu’il connaissait déjà un peu grâce à ta mère
et puis toi, cet autre garçon ; on s’attache on s’enlace on fait en sorte de se lier par le billet d’un ruban de lacets
quelques heures d’avion vous séparent avant de mettre un nom visage sur la calligraphie hésitante
((et soudain le silence))
le champion ignoré
((la foule l’a hué)))
jamais on ne l’avait empêché
d’obtenir ce pourquoi il s’est donné

on lui a présenté un autre étranger en guise de trophée.

((il n’en a pas vraiment été satisfait))
mais il s’est passé à autre chose parce que le temps s’écoule et jamais ne renait
peut-être que.
peut-être que tu ne voulais pas de lui peut-être qu’il ne te méritais pas
((que tu ne le méritais pas))
peut-être que.
peut-être que t’es pas comme lui
peut-être que tu n’as pas supporté le coup de trident
que ta poitrine s’est perforée sous l’assaut du centurion
et que le stade a baissé le pouce pour mettre fin à la désillusion.

((peut-être que))

de toute façon.
ce n’était même pas pour une saison.

((le sablier est vide))
et il ne t’a pas remarqué
sous le tas de sable
sans doute parce que tu as décidé toi aussi
de l’ignorer.



V E N G E A N C E : subst. féminin
penchant irrésistible à rendre le mal pour le mal.
aimer est déjà le début d’une vengeance.
((le départ de la malchance)).


— — il l’a laissée
((derrière lui comme un coup de vent ardent devenue brise silencieuse))
au début il revenait
((seulement au début))
au début elle lui manquait
((mais ça n’a été qu’une question de minutes))
il lui a raconté
comment le monde ne s’arrête jamais de tourner
il lui a conté les histoires des chevaliers
ceux qui partent au château auprès du roi
et qui jamais ne reviennent auprès de leur femme en émoi
il lui a dit que ce n’était pas grave
que bientôt un autre soldat viendrait la délivrer de la tour dans laquelle elle se croit condamnée à devenir épave
((mais papa est parti à tokyo pour les affaires))
et lui il a suivi
et lui il s'est dit
que le japon c’était pas si mal et plein d’avenir
((mais c’était sans elle))
sans la jolie fille
qu’il a connu au collège
((pourtant au début il renvenait))

pourtant oui au début c’était des allés et retours
pendant trois années
c’était un amour déjà essoufflé mais ils étaient peut-être un peu accrochés
((il a lâché prise))
sans l’ombre d’un regret.

((ici au japon))
il court plus vite encore toujours
plus fort
((faut pas que ça s’étouffe))
ancienne histoire d’amour
((elle est comme la première course))
la première victoire
celle qui reste gravée dans la mémoire
((mais qui finalement s’efface avec le temps))
pour laisser place aux nouvelles médailles alignées sur le portant

((ici il y a d’autres choses encore))
un frère une amie un partenaire une soeur
qui ont teinté sa vie
((elle n’est plus grand chose))
perdue dans les volutes moroses
des relations passées
((comme tout ce qu’il a laissé en corée))

faut tourner la page
parce que dans la vie
il n’y a pas de rattrapages
juste des catacombes infinis.

– qu’est ce que tu lui as dit ?
– que je ne reviendrais plus à séoul.
– et ?
– elle m’a dit que ce n’était pas grave, qu’elle me rejoindrait à tokyo pour finir le lycée. alors je lui ai répondu que ce n’était pas la peine, que je ne viendrais pas la chercher à l’aéroport. qu’entre elle et moi, c’était terminé, et qu’il valait mieux qu’elle ne cherche pas à s’accrocher.

que ça fait encore plus mal
de se faire traîner dans l’oubli par un homme qui ne regarde plus
son corps meurtri
par les larmes
(d’un amour interrompu).



P A R F A I T : adjectif.
qui est totalement terminé
(( cf l’amour parfait ))


— — tu le fusilles
de ton regard
après tout
il l’a brisée comme une brindille
cette fille que tu as aimé par hasard

– comment t’as pu lui faire ça ?!

tes doigts se referment autour de son col
le serrent avec l’espoir que son coeur se décolle
vienne s’écraser sur le sol
(un peu comme le sien)
gamine un peu folle
qui a choisi le frère dont l’amour n’était pas certain.

– pourquoi tu l’as laissée tomber, hein ?!

taehyung t’es un peu désespéré
taehyung t’aurais voulu toi aussi être aimé
taehyung tu le détestes un peu plus pour l’avoir laissée s’en aller

– arrête, ça suffit.

voix de marbre
voix trop stable
voix qui ne vrille pas voix qui reste toujours dans le même sillon
qui ne vibre pas comme tes cordes vocales sous l’émotion.

– sehun…
– arrête de chialer, tu me fais pitié.

éclat de rire un peu hystérique
et toujours tes yeux qui l’accusent d’avoir conquis l’Amérique
la terre promise la terre nouvelle
la terre qu’il aurait voulu fouler pour un amour que tu jugeais éternel
(tu l’aimais taehyung ; tu l’aimais à en crever)
et lui
lui il est arrivé lui il s’est lié avec elle
lui il l’a fait chavirer il l’a emportée
la laissant épave éclatée contre un rocher
quelque part en corée
(tandis qu’il s’est éloigné)

– t’es qu’un connard.

– pourquoi ? parce que la fille que tu aimes est tombée amoureuse de moi ? Parce que j’ai décidé de me séparer d’elle ? tu devrais être content, je te laisse le champ libre.

la claque
(qui frappe)
la gifle
(qui attaque)
sehun qui tourne la tête, qui esquisse un rictus presque satisfait

– content ?

(si seulement)

– tu sais que ce n’est pas possible. c’est toi qu’elle aime. pas moi. ça n’a jamais été le cas.

(et tu as toujours du composer avec ça)
ce sentiment qu’elle a subtilisé de son aura
une partie de toi et qu’elle s’est enfuie
qu’elle t’as aspiré comme la nuit
(la nuit noire celle qui terrifie).



P L A Q U E R   ( S E  F A I R E ) : verbe trans.
fait de se retrouver violemment seul au milieu du terrain.
((le joueur adverse vient de t’expulser du groupe)).


— — pourquoi tu trembles ?
pourquoi tu tangues ?
h i r o
parles lui.
il sait
que ça va pas.

– sehun…
– accouches hiro. qu’est-ce qu’il y a ?

pourquoi tu tournes autour du pot comme ça ?

– bah voilà…

et les mots qui tombent comme des couteaux
l’épée de damoclès bien en évidence au-dessus de ton crâne
le cou exposé au tranchant de la lame
et le besoin de confier tes péchés avant de
(peut être)
finir dans un tombeau.
mais tu le sais, n’est-ce pas ?
que sehun il ne laissera jamais les autres te faire quoique ce soit ?

– ça fait déjà un an et t’es pas foutu de m’en parler ?
– …
– idiot.

besoin
que quelqu’un te dise
où se trouve ta faute.
(l’erreur n’était pas de te laisser emporter par les courants)
après tout,
toi aussi tu as été enfant
(ton erreur, hiro)
c’est d’être resté seul
au milieu des alligators qui menacent de te bouffer à chaque instant
(sehun comme gilet par balle)
sehun comme chasseur
sehun comme –
peu importe
tant que ça te maintiens en hauteur
tant que les océans dangereux restent trop bas pour pouvoir te toucher.

– je m’en occupe.
– comment ça.
– t’occupes.
– explique moi.

(parce que maintenant vous allez être tous les deux embarqués dans ce convoi)
direction le péché suprême

– je vais me servir de l’argent de l’entreprise pour devenir investisseur. mon père détourne déjà des fonds, il ne pourra rien dire.
– c’est hors de question.
– pourquoi ?

tu le sais
que tu ne l’en empêcheras pas.

– parce que. je veux pas te foutre dans la merde.
– hiro. si un jour tu dis quelque chose d’intelligent, tu m’appelles ?
– je suis sérieux.
– parce que pas moi ?

(soupir)
et sourire.
(le réconfort de deux gosses devenus martyrs)

– écoute hiro. t’aurais fait quoi à ma place ?
– ça n’a rien à voir.
– au contraire. maintenant arrête de me faire ces yeux de chien battus, ça me perturbe, je suis pas habitué.

(le frère adopté)

– oh et… la prochaine fois qu’on te force à faire un truc que tu ne veux pas, préviens moi. rappelle leur qu’au moindre faux pas, je serai en mesure de les détruire de l’intérieur.



C H O I R : verbe trans.
choisir de tomber.
((et de ne jamais se relever)).


— — les flammes noires
les flammes comme celles de l’inquisitoire
les flammes qui vont te tuer
(toi qui voulait juste être aimée)
sehun qui veut te sauver
sehun qui pousse sehun qui hurle
sehun qui te crie de te tirer sehun qui.
sehun qui perd connaissance
sehun qui se sent littéralement dévoré.
sehun qui a envie de chialer
sehun en train de s’asphyxier
sehun à deux doigts de crever.
(mort lente)
(mort latente)
la jambe retirée.
les rêves envolés.



G R A V I T É : subst. féminin
phénomène d’attraction d’un corps vers le centre de la terre.
((sauter fait plus mal que tomber)).
mais ça dure moins longtemps.
((mais le moins grave serait de rester couché)).
il n’aime pas la loi de la gravité.


— — il la fixe
((ou plutôt il ne la fixe plus))
il l’observe la déteste
essaye de la toucher
r i e n
la boule dans le bide et l’impression d’étouffer
des ailes arrachées
((icare des temps modernes))
les rêves partis en fumée

v i d e
vide ça sonne avec morbide
vide ça sonne avec acide
vide ça sonne avec des trucs vilains des trucs malsains
des trucs qu’on aime pas qu’on veut pas
qui arrivent chez les autres
((bien sûr))
mais jamais chez lui
((ça aurait pu n’être qu’une fracture))
la main qui touche le draps qui ne touchera plus la peau
la main qui se resserre
le coeur qui hurle
la bouche qui s’ouvre mais la gorge qui demeure silencieuse

de toute façon,
c’est bien connu
il a toujours eu le vertige
((la peur du vide))
et là il a l’impression de s’écraser
que personne ne va le rattraper
((gamin terrifié)).

les lions sont en train de le dévorer.
l’empereur n’a même pas le pouce baissé.
((il est juste en train d’observer le champion abandonné)).



E N T E R R E R : verbe trans.
mettre sous terre.
((le cacher)).
faire en sorte que les gens commencent à l’oublier.


— — elle va s’en vouloir
kitty
elle va vouloir rester dans le noir
kitty
elle va tomber, elle va s’écraser,
elle va peut-être jamais se relever
elle va
c u l p a b i l i s e r
vous la connaissez
vous le savez pas vrai

– ne lui dis rien.
– je ne comptais pas le faire.

silence
le silence de plomb
le silence qui écrase le silence qui fait que ça coule que ça vient toucher le fond.

– alors, c’est mort, pour les championnats…
– c’est mort tout court mickey.
– dis pas ça. il a toujours moyen de-
– c’est mort. arrête.

l’incendie
les braises
qui ont bouffé la jambe qui ont pas voulu la recracher
qui l’ont dévoré et ça.
c’est la faute
à
s a k u r a
(mais sehun il lui en veut pas)
pour elle il se donnerait tout entier
pour elle il pourrait même en crever
elle le mérite.
une jambe
des trophées
la gloire
les pieds qui foulent la terre d’un stade bondé
(ce n’est rien).
sakura
c’est la fleur qui fleurit qui embellis
c’est la fleur qui rayonne qui annonce les printemps les cerisiers en fleurs et une
b e l l e   v i e

– dis leur que c’est ma faute.
– quoi ?

mickey
es-tu certain de vouloir tout ça ?

– dis leur que c’est pour moi que t’as fait demi-tour. les autres le savent pas, ils étaient déjà sorti.
– attends mick–
– dis leur que j’avais oublié mon téléphone, peu importe, que c’était moi qui était là où il fallait pas, que t’as vu la poutre s’écraser, que tu m’as poussé, que t’es resté coincé en dessous.

faut mentir
pour préserver
l’avenir
(il le sait sehun)
mais il a peur aussi
de regretter parce que la vérité finit toujours pas éclater.

– dis leur, sehun.
– je…
– pour elle. tu sais très bien qu’elle va pas s’en sortir si elle l’apprend.
– ouais, je sais.
– dis leur.
– je le ferai.

les yeux qui se ferment

– merci.
– de rien abruti.



O U B L I : subst. masculin
c’est à l’annonce de sa mort.
que les gens apprennent qu’il est toujours en vie.
((la défaite compte plus que la victoire)).
on se souvient de l’enfant déchu.
((pour ce qu’on ne devrait pas)).


— — tes mains qui s’agrippent tes mains qui le retiennent
tes mains qui le serrent le serrent le serrent
si fort qu’il pourrait étouffer
tes larmes qui commencent à s’écouler
et sehun incapable de bouger

– kitty… je vais bien, tu sais.

(mensonge)
mais il ne faut pas briser le songe
dans laquelle kitty doit être préservée
kitty princesse dans un univers de cristal doré
(sehun n’a pas conscience que depuis un moment déjà il est fissuré)

– kitty, tu pleures ?

le silence déchiré par quelques sanglots étouffés
kitty tristesse kitty délicatesse
kitty blessée à sa place
supportant une douleur à laquelle il ne peut pas vraiment faire face.

– non…

t’écarter
te fixer
encadrer ton doux visages de ses mains calleuses pour admirer
les perles de verres qui roulent doucement sur tes joues de poupée.

– je souris.

froncement de sourcil
arque presque joyeux qui se dessine sur tes lippes
essayer
d’avancer
le soutenir
même si son poids est trop lourd pour tes épaules qu’il croit toujours aussi frêles
refusant de voir
que tu as grandi
(il veut toujours te protéger, et ce à n’importe quel prix)

– menteuse.
– je ne sais pas te mentir.
– hm.

te serrer
dans ses bras
encore une fois

– je vais bien.

(murmure)

– je vais mieux.



A B Î M E R : verbe trans.
Jeter au fond d’une cavité, d’un creux de l’espace terrestre, marin, cosmique, et faire disparaître définitivement.
((la carrosserie était définitivement abîmée))
bonne à jeter.



— — douleur infinie
incomprise
douleur torrent qui s’infiltre dans les trous sous le plancher
qui gondole qui abîme qui fait en sorte de laisser sa trace
laisser pourrir qui ne jamais s’efface.
la douleur criée la douleur presque hurlée
la douleur pleurée
le coeur qui explose.

il a accepté de te faire entrer
(il a refusé tout le monde)
sauf hiro
une fois
(mais il n’avait plus la foi)

– pioche la vision de ta douleur.

sehun gamin
sehun pantin
désarticulé qu’on ne peut plus rapiécé
sehun qui te regarde sehun qui comprend pas ce que tu veux dire avec tes mots parade.

– dans mon dico.

objet qu’il s’est précieux
objet que tu as toujours baladé de l’aube jusqu’à la montée des étoiles dans les cieux.

– je le fais avec toi, avec toi et sans foi gamin.

le mot
a t t i r a n c e
projeté
l’éclat de rire
rejeté
(et comprendre que suhim elle est aussi abîmée)
définie par des mots piochés
au hasard dans un dictionnaire usé aux pages cornées.

– suhim…

suhim sublime
suhim aux paroles remèdes suhim douée à l’escrime
choisissant chaque terme pour vous toucher en plein coeur
s’assurer que jamais plus vous ne commenterez l’erreur
de sombrer dans vos médiocres pensées.
(les enfants éduqués)

– bon…

attraper l’objet ((sacré))

s e c r e t ;
ne rien révéler
garder ça
jusqu’à étouffer.
préserver le groupe ne pas trahir mickey
et puis te mentir à toi aussi maman désignée
à hiro à kitty au nouveau
((ne rien dire))
s’endormir dans ses maux
souffrir jusqu’à ce que les ecchymoses
ne puissent disparaître
et plus tard
((écrire))
quelques termes sur la fin qu’il espère proche
un
t e s t a m e n t
secret secret
(ne jamais le révéler pas même à maman)
rester
silencieux et
m u e t
(ne pas dire qu’il sait que jamais il ne pourra se relever)
e n d u r e r.
se faire happer par la tristesse et la mort souveraine.
se taire oublier.
la mafia toutes les cruauté
(laisser le petit frère de côté)
même s’il peut sentir les fragrances de rancune émaner
de chacun des pores de sa peau encore vierge de toute étrangeté
(l’argent ; la sueur ; les cendres ; la douleur ; les larmes ; le mensonge inavoué)

s e c r e t
toutes ces choses qu’il devra garder confinées
pour assurer la survie de tous ceux qui ont déjà compté
pour cet homme estropié.

– alors, qu’est-ce que c’est ?
– je ne peux pas te le dire.
– comment ça ?

haussement d’épaules.

– parce que ce n’est pas quelque chose que je suis autorisé à te révéler.

pour ne pas voir la bâtisse s’effondrer.




…………  suhim …………

je ne te remercierai sûrement jamais assez, pour tout ce que tu m’as appris. c’est grâce à toi si je suis resté en vie.
alors.
merci.
quand même.
même si ça pourra paraître futile à côté de tout ce que tu m’as apporté.
au fait ;
mon mot, c’était
s e c r e t
(ne m’en veux pas, s’il te plait).



………… mickey …………

garde le secret.
je sais que tu peux le faire.
je te redonne le flambeau.
s e c r e t.
c’est le maître mot.
fais moi plaisir
va aux j.o.
comme coureur ou comme spectateur.
mais réalise au moins ça pour moi, s’il te plait.



………… kitty …………

il parait
que tu m’aimais.
alors je crois que je dois juste te dire ;
désolé.
ne t’arrête jamais de sourire, car tu illumineras la vie de chaque personne que tu seras amenée à rencontrer.


………… hiro …………

ma lettre devrait être longue.
alors je me laisse encore un peu de temps pour l’écrire.
sinon je sais que tu vas me haïr.



………… hinata …………

un jour, peut être, je saurai quoi écrire.



ébauches de lettres.




Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 0:25

park sehun a écrit:
comme d'habitude c'était pas prévu et puis il y a les autres gonzesses qui m'ont attrapées dans leur délire et vu mon manque flagrant de force d'esprit j'ai juste définitivement craqué :''(

abuse-pas btw
on a pas trop forcé quand même
remplis vite cette fiche qu'on puisse se nourrir de ta plume blg


Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 0:26

c'est moi où c'est un peu vide ici ?
(ce style parfait)
(fière d'être sialeuse)
(as always)

Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 0:26

l'autre là qui vole la place du bro.
outrée.


Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 0:28

jtm

Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 0:30

kass tu devais dormir c'pas bien

Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 0:32

moi j'suis toujours outrée.

Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 0:38

Ueda Hiroshi a écrit:
moi j'suis toujours outrée.

c'est ta vie

Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 0:42

mdr toi attends tu vas voir

Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 1:38

ptin dites qqchose de constructif svp respectez moi :'(((

Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 2:09

Ueda Hiroshi a écrit:
mdr toi attends tu vas voir
MAIS c'est que ça blabate ici mon enfant

on pollue ta fiche sial omg
j'écrirai un pavé constructif ok

Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 9:22

qqchose de constructif

Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 10:33

moi je suis gentille. alors je t'aime.


Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. | Ven 1 Sep - 13:19

ojieprgho
moi non plus

Revenir en haut Aller en bas


 et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun. |



Revenir en haut Aller en bas
 
et les amoureux de la pierre m'appelleront mon coeur ✕ sehun.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les N insectes amoureux
» REPAP® : le papier fait avec de la pierre
» Les kits en pierre synthétiques
» [1,2,3] Pierre, Feuille, Ciseaux
» Le garage de Jean-Pierre Foucault

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: