fermeture
blossoming youth, a fermé ses portes, merci pour votre activité ! ♡

blossoming youth :: welcome homeAller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
 ((ins and outs))
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 18:14

inoue sakura
nom, prénom: ah, l’enfant laissé sur le bas-côté, abandonné par la vie. elle, c’est la dernière i n o u e. (井上) héritage d’une mère partie trop vite. trop soudainement. trop brutalement ; elle, c’est la dernière trace d’une famille explosée par le temps. --- s a k u r a, (桜) fleurs de cerisiers. c’est comme ça qu’elle s’appelle. sakura. prénom si joli à la base, si doux, si tendre à l’oreille, à la bouche, mais tellement répandu qu’il en perd son charme. rien d’original. elle n’est qu’une fleur de cerisier parmi tant d’autres. admirée sur la seconde, y a la beauté éphémère, éternisée sur une photo puis qui disparaît, qui se meurt sur le bitume agressé par les inconnus. mais c’est le nom que sa mère lui a donné, alors elle l’aime. c’est tout. mais les années s’écoulant, sakura, c’est devenue k i t t y. naissance, âge: l’âge – durée écoulée depuis la naissance.  mais qu’est-ce que l’âge ? simple mesure scientifique pour qualifier l’existence vécue d’un être vivant depuis sa naissance ? l’âge donné pour catégorisé une personne ? (nouveau-né, bébé, enfant, adolescent, adulte, personnes âgées) ; est-ce l’âge qu’on donne pour foutre la vie dans une des nombreuses cases de la société ? « ah, gamine, t’as vingt-trois ans, t’as encore toute la vie devant toi ! t’es encore jeune va, pas assez mature pour comprendre tout ça. » qu'ils disent sans cesse, mais non. la vie, ça se résume pas qu’à un chiffre. l’âge ça veut rien dire, c’est juste un nombre, une paire de chiffre, juste pour faire bien sur les papiers d’identités. juste un genre. parce que kitty, oh, kitty, elle ne sent pas jeune, elle ne se sent pas vieille, elle se sent juste coincée dans la mauvaise ère. puis, kitty, elle a les années qui s’effondrent, les mois qui se meurent, les semaines qui défilent, les heures qui s’écoulent, les minutes qui s’enchaînent et les secondes, elle ne les sent plus. ça fait vingt-trois étés qu’elle se traîne sur la planète terre, l’été de plus au compteur. elle est née le vingt-deux juillet, à tokyo, au japon. terre d’asile d’une mère qui rencontrait ses origines pour la première fois ; kitty c’était l’imprévu, c’était l’inconnu, la pas voulue. kitty, elle est née, elle n’était même pas désirée par l’géniteur. mais gardée par la mère.origines: c’est le physique qu'on questionne, le visage qu’on soupçonne. kitty, c'est un métissage sorti de nul part. elle a les rayons flamboyants du pays du soleil levant qui rayonnent dans ses veines par sa mère ((oh, mais quels sont les autres grains qui se perdent dans son âme ? on dit, qu'il y a un peu d'encre de chine et de bitume français)). c’est tout ce qu’elle sait ; ((du côté de son père, c’est un savant mélange d’italie et de quelques traces endormies du pays du matin calme)). signe: cancer. ((signe lunaire, signifie le retrait sur soi, la sensibilité, la timidité et la ténacité.)) statut civil: kitty, c'est le marbre brisée par la vie, par l'amour. l'abonnée aux crush sans retours; cible de violences dictés par 'l'amour' ... orientation: c'est l'hétérosexuelle (dés)abusée. occupation: kitty, elle étudie les arts en deuxième année. boursière, il lui faut cependant réussir à vivre. alors kitty, on la croise souvent dans un café, l'tablier autour de la taille ou abonnée à la plonge. situation monétaire: maintenir la tête hors de l'eau à la fin du mois est devenu un art qu'elle excelle, kitty, elle se bat pour survivre bien qu'hébergée chez la tante. moyenne à pauvre. un péché mignon: le chocolat au lait, gourmandise assumée mais très vite regrettée. une peur: mourir. ((le feu, le noir, les clowns, l'abandon ... lui.)) une sucrerie: une sucette à la fraise. une boisson: le coca. groupe: アジサイ AJISAI ❀
douceur +méfiance -sourire +secrète -innocence +brisure -.

k i t t y ---  ça fait des années qu’elle traîne ; c'est la gamine qui se laisse vivre. elle est sur jouée, y a trop de sourire, trop de paroles inutiles. y a le mensonge caché qu’est respirer, mais personne ne le remarque. parce que ça a toujours été comme ça. c'est l'rayon de soleil (sans savoir qu'elle n'est que l'effet uv de la chose) ; la vérité devenue faussée, devenue habitude; devenue vie. c’est le jeu d’acteur, la façade qu’elle arbore pour se cacher, pour cacher le profond qu’elle est. kitty, c’est l’alter ego, devenu flou avec le réel. que même elle, elle se fond, se confond dans ce rôle. kitty, c’est la fille avec qui on parle de tout et de rien, c’est la fille toujours prête à rire, toujours prête à faire sourire. kitty, c’est la légèreté d’un ballon --toujours accroché à sa ficelle, c’est l’oiseau qui se croit libre dans sa cage dorée.

s a k u r a --- c’est la gamine brisée. le marbre fissuré, le fond du profond. c’est la gamine abandonnée par la vie, glissée dans l’étreinte d’une tante qui ne l’aime que lorsqu’elle exécute les ordres ; c’est l’enfant passionné -- les mains accrochées, le cœur encagé. c’est l’amour propre fissuré, c’est l’manque de confiance protégé par l’extravagance de kitty ; c’est le taux d’amour reçu qu’est si bas. sakura, c’est l’ombre d’une vie. abandonnée à 7 ans. sakura, ça peut être tellement plus, mais elle reçoit tellement peu. sakura, c’est l’enfant aveugle dans un bain de lumière, c’est aussi celle qui n’arrive pas à voir au-delà, au-delà d’elle ; c’est celle qui n’avance pas. celle qui s'enterre sous les coups d'la vie, sous ses coups à lui. sakura, elle revient quand elle a l'visage tuméfié, la peau hâlée qu'est marqué par la sauvagerie et la haine qu'il cache derrière le mot amour. sakura, c'est la princesse qui rêvait d'un prince charmant, qui ne croit plus aux comptes de fées.


keywords. lunar, chocolate, mickey, dogs, dreams, motorbike, kiddo, cats, unicorns, pastels, autumn, winter, food, joanne the scammer, french writers, lightning, alone, cosmic child, moonlight, squad, disillusioned, books, rain, storm, cars, universe, scars, water.

sakura, c’est le produit d’une nuit sans lendemain, d’un homme retrouvé par hasard, d’une nouvelle donné à la volée, d’un rire sadique qui éclate dans l’air et d’un dos qui s’éloigne, c’est l’enfant d’une adolescente, rejetée par sa famille. puis sakura, c’était le bébé le plus aimé au monde, sept ans d’amour, sept ans de bonheur. puis tout s’écroule quand sakura s’énerve sur maman parce que ses copines sont mieux habillées qu’elle. c’est les paroles méchantes d’une enfant insouciante ; c’est une enfant innocente, coupable du départ de maman coupable du visage triste de maman coupable de la mort de maman. ❀c’est l’enfance passé au côté de kiba, c’est l’ombre de kiba. ❀ c’est sakura devenue kitty. ❀ c’est les blagues pas drôles, les études un peu en chutes libres, toujours sauvées par le parachute qui s’ouvre à la dernière minute. ❀ tablette de chocolat au lait, appareil photo, portable, trousse de secours, chewing-gum, chargeur, portefeuille, make-up bag, bordel sans nom dans l’sac à main qu’elle se traîne tous les jours. extension d’une chambre tout aussi en bordel. kitty, elle est bordélique. pas que dans sa chambre, dans sa vie aussi. mais finalement, elle réussit toujours à mettre la main sur ce qu’elle veut. si elle se donne les moyens de l’avoir. ❀ c’est la peur de l’abandon, de chaque être présent dans sa vie. c’est la peur des clowns, des canards, c’est la peur du feu depuis cet incendie. c’est les nuits fauves depuis. c’est le caractère introvertie qu’on qualifie souvent de caractère de merde, parce que kitty ; elle ne se dévoile pas, elle ne dévoile que ce qu’elle veut. il n’y a qu’une personne qui est capable de prétendre la connaître réellement. c’est mickey. ❀ kitty, elle est marquée au fer rouge, au bâton, au poing. brûlure sur tous le côté droit, peau dégueulasse. toujours –inconsciemment- porté par la même main. lui. kitty, elle est passé maître dans l’art de se déguisée, après l’être qu’elle est, elle déguise sa peau, cache, couvre, floute les marques disgracieuses qui déforment le corps qu’elle a. ce corps qu’on croit faux. mais kitty, elle est juste gâtée par la nature, kitty, c’est du sport tous les jours aussi. ❀ sa famille, c’est eux. personne d’autre, même pas la personne qui ose prétendre être sa tante. kitty, dans les murs de ce vieil appartement, elle n’est qu’une autre version de cendrillon. kitty, c’est la haine qui grandit de jour en jour en son sein, pour sa propre personne. parce que kitty, elle détruit tout ce qu’elle aime, tout ce qu’elle touche. et putain, qu'est-ce qu'elle aime kitty, c'est le trop plein d'amour. ❀ kitty, elle s’invente, se donne un style avec les photos qu’elle poste sur instagram. la vie est belle qu'elle chante, qu'elle ment. ❀ kitty, c'est le cœur d'artichaut, le coeur qui s'amourache de chaque garçons qui lui portent un peu d'attention. mais kitty, la seule fois où elle a eu de l'amour en retour, les poings ont suivis aussi. ❀ kitty, c’est la passion pour l’art, pour la littérature, kitty, c’est le dessin fait en cachette, c’est les chansons écrites, gribouillées sur des morceaux de papiers brûlés ensuite, c’est l’inspiration interdite ; the to-do list --- bien sûr, tu peux éteindre la lumière, mais je continuerais toujours à briller. vivre. vivre. vivre. vivre. aimer. vivre. vivre. passionnément. sans fin. être aimé. vivre. vivre, à la folie. existé. vivre. vivre. vivre. vivre. aimer. mourir.
wonderland ; kass.
( personnage inventé) la faute à nana, la faute à sial, la faute à lau-lau, la faute à mari, la faute à ems toussa; merci hein. blbl ;
bref, j'vous aimes quand même. hein.
mais j'crois vous êtes pas prêts pour l'drama qui arrivent.
winter is coming. ? too mainstream.
sialeuses are coming.
((pastel breathing (av) ; electre (icons) ; tumblr (gif) ))
( feat. khj )


Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 18:14

p a c i f y
--- h e r
( i was here )


- je suis enceinte.
- pardon ?
- tu as bien entendu, je suis enceinte et c'est ton enfant.
- mais bien sûr, et j'ai gagné au loto peut-être ?
- je ne rigole pas, tu es le père.
- mais oui, comme tous les mecs qui t'ont sauté après moi ? allez, dégage, j'ai pas le temps pour ces conneries. tu te démerdes, tu fais ce que tu veux. c'est pas mon gosse.

et les larmes ont coulés, le dos qui s'est enfuie. la pluie qui est tombée.

y a le regard qui se pose sur l’enfant. y a l’amour maternel qui brille dans les prunelles, y a le cœur qui se gonfle, la bouche qui se tord dans une mimique attendrie. y a l’enfant qui dort, qui bouge doucement des mains. y a la mère amoureuse de son enfant. et elle promet de le protéger de tout son être ; elle lui  promet l’avenir à cet enfant. mais sait-elle que l’enfant qu’elle regarde sera la cause de sa perte toute entière ?



-maman, pourquoi toutes mes copines sont bien habillées, elles ont toutes des jolies chaussures, moi aussi j’en veux ; maman, pourquoi on est pauvre ? c’est de ta faute tout ça ! pourquoi j’ai pas de papa.
et y a les mots qui s’enchaînent, la colère d’une insolente de sept ans qui claque, la jalousie d’une gamine injustifiée. puis, y a le visage qui se baisse, la parole qui se meurt, le regard qui s’attriste ; maman, elle est peinée, maman elle est blessée, mais ça, sakura, elle ne le voit pas ; elle ne voit rien, elle ne verra rien.

maman, pourquoi tu réponds pas, maman, pourquoi tu dis d’accord, pourquoi tu prends ton manteau, pourquoi tu prends ton sac. maman, pourquoi tu m’embrasses. maman, pourquoi je boude. maman, pourquoi tu pars. maman, attend moi. maman. pourquoi ça fait mal aux oreilles. maman, pourquoi ça fait boum. maman, pourquoi il fait froid tout d'un coup ? maman, pourquoi t’es allongée par terre ? hein ? pourquoi la voiture est abîmée ? pourquoi elle s'enfuit ?
maman ; répond moi. maman.
maman.
maman.
maman.
pourquoi y a du rouge qui coule. maman, pourquoi je pleure ?
maman, pourquoi les gens m’écartent. maman, pourquoi ils crient. je ne comprend pas. maman, pourquoi tu bouges pas ; maman, pourquoi j’ai mal. maman, pourquoi.
pourquoi j’ai fait ça.
maman, pourquoi je t’ai fait ça.
maman.
je.
suis.
désolée.
maman reviens.
reviens moi.
mais maman, ne t’inquiète pas. bientôt, on se reverra.
maman, je te le promets.



puis c’était la fin ; l’enfance fermée ; chapitre terminé, on passe à un autre. merci au revoir. on parle de préadolescence, ou d’adolescence. elle appelle ça l’errance. la vie bousillée. puis y a eu comme des épines ; des fers barbelés autour de son cœur, des murs d’aciers autour de son âme. l’implosion explosée. sakura, elle s’abandonne. elle s’enterre entre les quatre murs de la tante ; ça fait place à kitty quand elle est dehors ; version édulcorée, kitty, c’est l’invention pour se sentir mieux. kitty, c’est le concentré de ce qu’elle voudrait être. c’est le sourire qui se brise sur son visage ; c’est les prunelles qui crient à l’aide ; puis elle devient cette gamine, le double de kiba.

sakura et kiba.
hier, aujourd’hui et demain.
parce qu'ils se connaissaient avant.
avant, mickey et kitty.

mickey. c'est l'soleil. l'seul ami qu'elle a jamais eut; c'était aussi le crush de gamine, sentiments laissés au placard comme ses rêves d'enfant. parce que l'amitié, c'était ce qu'il y avait de plus important pour elle. et mickey, il l'aimait pas comme ça. il regardait les autres. pas elle. mickey, il a remplacé maman, un peu; c'était le pilier fondateur de sakura. un peu le modèle de kitty. c'était la sécurité, l’extension de confiance.
kiba, c'était la personne de sakura.

puis il y a eu sehun, le modèle, il y a eu suhim, la beauté et hiroshi, la brute. et kitty, elle s’est sentie encore plus aimée. elle s’est sentie encore plus vivante. eux, c’est devenu sa famille. elle, c’est devenu le bébé de la bande. pendant des années, c’est la vie qu’elle a mené. kitty, elle passait plus de temps avec eux que sous les insultes de la tante. kitty, c’était le bonheur qui explosait pour cacher la souffrance et la culpabilité d’une vie. puis kitty, c'est l'crush sur hiroshi, pendant quelques mois, puis kitty, elle a abandonné. kitty, c’est l’élève qui rame à l’école, c’est toujours la fille dans les derniers, c’est celle qui s’arrache les cheveux à force de travailler, c’est celle qui perd espoir quand les notes dégringolent au stylo rouge sur ses feuilles, c’est l’espoir d’un avenir meilleur qui se meurt. mais kitty, c’est le talent caché pour les coups de crayons, c’est l’explosion de sentiments sur le papier, c’est les gribouillages d’émotions sur ses cours. kitty, c’est des paroles silencieuses écrites sur des morceaux, brûlés aussi vite.



et sur cette scène de théâtre où elle joue son bonheur. il y a lui ;
ce garçon, qu’elle a aimé –peut-être bien, ce garçon qui lui a vendu le bonheur, l’amour, le sourire sur un plateau sans se soucier de la lame cachée en dessous ; c’est le premier je t’aime et le baiser au goût d’un autre femme ; puis, c’est l’idylle qui est devenue cauchemars.
au début, ce n’était que des regards froids, des paroles blessantes. et il a grimpé, toujours plus haut. toujours plus haut. parce qu’il était déjà bien haut, lui. et puis c’est devenu la main qui se lève, qui s’arrête et le grognement. mais finalement, cette main, elle a frappé ; encore et encore.

-tu n’es qu’une salope, sakura.
-tu n’es rien, sakura.
-dis-le, hein, dis-le que tu couches à droite à gauche.
ah, t’es comme ta mère je suis sûre, t'es une putain. je suis sûre que t’as déjà couché avec les mecs de ta bande, traînée que tu es.


et c’est tombé, encore et encore.
le marbre qui s’est fissuré, le visage qui a marqué, le cœur qui a saigné, comme sa lèvre. rouge. comme sa tempe. rouge. comme sa tête.
rouge, comme maman.
c’était la première fois, mais pas la dernière.
sakura, blessée; sakura, ko.
comme d'habitude. avec lui, c'était sakura l'enfant brisé, c'était pas kitty édulcorée.



- non, c’est fini, putain, qu’est-ce que tu ne comprends pas, laisse-moi tranquille, je veux plus de toi, je veux plus te parler, je veux plus te voir. tu m’entends, tu me laisse tranquille maintenant.
paroles en l’air, la voix qui tremble, la peur au ventre. kitty, elle laisse place à sakura; le temps de quelques secondes. elle s’est absentée du groupe. ignorante. elle n’aurait jamais dû décroché. rien ne serait arrivé. ils ne seraient pas là, il ne serait pas allongé sur le sol ; inconscient, la fumée qui abîme les poumons, le bois qui craque, le brasier de l'enfer, sakura poussée, les cris dans sa tête qui résonnent. le prénom qui se hurle, puis elle a relevé la tête, dans un ultime effort, le regard qui s’est posé sur lui. quand est-ce qu’il est arrivé ? les pompiers qui courent. la silhouette floue de mickey. la poutre sur ce corps. le monde qui tombe. qui explose sur sehun, kitty qui hurle, silencieusement. le feu qui embrase. puis plus rien.

maman ; j’arrive, attend moi.

mais kitty coupable.
coupable de la souffrance.
coupable.
coupable de la peine.
coupable.
coupable des larmes.
toujours, coupable.
sakura, au bûcher.
ah, non. kitty, sauvée.
mais sakura, elle a oublié.
aucun souvenirs.
juste un réveil dans une salle blanche. et les espoirs de sehun brisés.
le groupe fissuré,



kitty : mickey, on peut se voir ?
mickey : dsl, j'peux pas.
kitty : ok. j'espère que ça va.
mickey : oui, ça va.

non, ça ne va pas. non, ça n'ira jamais mieux.
et elle le sait sakura, parce que quoi qu'elle touche. elle détruit.
les mains de kitty, sont faites pour l'or.
les mains de sakura, sont faites pour la mort.
mais tu sais kiba, qu'importe tout ça, sakura, elle sera toujours là.
derrière toi, avec toi.
parce que t'es la seule personne qu'elle aime vraiment.
probablement plus qu'elle ne s'aime elle-même.



Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 18:15


MORTE
JTM

ce pseudo
aïe
aïe
du lourd
kass n#1

BIENVENUE EN VRAI  

trop d'émotion  


Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 18:16


MINE.

MINE.

MINE.


Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 18:16

morte t'es dans l'abus
tu respectes plus rien


Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 18:22

MON AMOUR KASS LE TRESOR DE MON COEUR JTM



midnight.

Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 18:22

mouais

Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 18:23

j'ai pas de vava et j'vais poster too, on adore ton irrespect kass
on se souhaite bienvenue c'beau
tu nous enverras des paillettes ofc
bises

Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 18:26


mdrrrrrrrrr
jpp de vous
habillez-vous





☆★ i'll give you my
everything babe ☆★
Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 19:27

@Ikeda Nao a écrit:

MORTE
JTM

ce pseudo
aïe
aïe
du lourd
kass n#1

BIENVENUE EN VRAI  

trop d'émotion  

LOVE SUR TOI

JTM BB
si j'peux être first quelque part au moins;


Fujii Kiba a écrit:
.



Ueda Hiroshi a écrit:
morte t'es dans l'abus
tu respectes plus rien

est-ce que le respect me respecte ????
ems, t'as quatre heures;



@Mori Eiji a écrit:
MON AMOUR  KASS LE TRESOR DE MON COEUR JTM

JE TE SEND LE FULL LOVE PETIT COEUR

FAUT QU'ON FASSE DE GRANDE CHOSE

Matsuda Kuro a écrit:
mouais
g faim.


Ji Suhim a écrit:
j'ai pas de vava et j'vais poster too, on adore ton irrespect kass
on se souhaite bienvenue c'beau
tu nous enverras des paillettes ofc  
bises

#teamnorespectyakwa
jtm aussi;



@Ikeda Nao a écrit:

mdrrrrrrrrr
jpp de vous
habillez-vous

PK GT BIEN NAKED NOOOON
KASS


Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 19:28

....................
j'vais rien dire bc t'es bonne comme ça


Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 19:33

Ueda Hiroshi a écrit:
....................
j'vais rien dire bc t'es bonne comme ça

ça veut dire quoi ça ???????


Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 19:34

*silence*

Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 19:38



Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) | Jeu 31 Aoû - 20:39

outrée d'ems

Revenir en haut Aller en bas


 ((ins and outs)) |



Revenir en haut Aller en bas
 
((ins and outs))
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: