fermeture
blossoming youth, a fermé ses portes, merci pour votre activité ! ♡

blossoming youth :: habitations
 
 new rules |#| satoshi&saki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


 new rules |#| satoshi&saki | Sam 14 Oct - 0:47

C’était décidé : les Moon n’obtiendraient plus un sou de sa poche. Qu’importe combien ils feraient des pieds et des mains ou le nombre de caprices enfantins qu’ils lui serviraient, Yeonmi ne comptait plus leur verser le moindre yen. Son argent, elle le gagnait en travaillant honnêtement. Pourquoi aurait-elle dû entretenir des enfants perdus, des criminels, de surcroît ? Elle détenait le meilleur motif qui soit pour cesser les versements qu’elle devait faire à chaque fois que Satoshi le lui demandait, de crainte qu’il ne révèle son secret. Aujourd’hui, elle avait découvert une information capitale qu’elle ne manquerait pas de mettre à profit, si le plus âgé des Moon commençait à protester face à son refus. Les meurtriers ne méritaient rien, après tout.

Occupée à lire le magazine de mode qu’elle avait acheté au retour du travail, la mannequin attendait des nouvelles de l’autre coréen. Avait-il remarqué qu’elle n’avait effectué aucun versement, cette fois ? Elle espérait secrètement que ce fût le cas : imaginer cet imbécile de Satoshi à une caisse et incapable de payer était un sentiment profondément jouissif. Pauvres petits Moon, incapables de se nourrir, de payer leur loyer. Elle connaissait leurs problèmes et devinait sans peine qu’un métier de serveur au McDonalds ne remplissait pas le portefeuille aussi facilement qu’un travail de mannequin. Cela semblait tellement évident. Elle possédait tout, et eux, pendant ce temps, dépendaient-elles en se pensant à l’abri de tous problèmes.
Mais plus maintenant.

Désormais, elle pouvait jouer ses pions, elle aussi. Elle possédait un atout, une carte dans sa manche, à ne sortir qu’en cas de nécessité. Ah, ce cher Satoshi ne s’attendait sûrement pas à ce qu’elle se rappelle des détails étranges de leur vie entre voisins. Lui affirmer qu’elle savait tout (même si ce n’était pas totalement vrai, certaines choses restaient encore à confirmer et à investiguer) serait un plaisir dont elle n’avait aucune envie de se priver. Mais patience ! chaque chose en son temps : elle ne devait pas aller chercher le poisson, c’était à lui de mordre à l’appât, et cet argent non versé était la déclaration la plus évidente qu’elle aurait pu lui faire. Il ne lui restait qu’à attendre qu’il rapplique. Un temps trop long, qu’elle occupa en envoyant des messages à ce très cher darkmoon. Voilà quelques jours qu’elle n’avait plus eu de nouvelles de lui. Même si parler avec une autre personne sans la connaître la dérangeait un peu, elle trouvait un certain confort dans leurs conversations anonymes. Puis, elle devait admettre qu’il était assez drôle. Beaucoup plus que les idiots qu’elle fréquentait depuis son arrivée au Japon.

Quand on frappa enfin à la porte, Yeonmi bondit de son siège pour rejoindre la porte d’entrée, un fin sourire aux lèvres. Un sourire hypocrite, plus lisse encore que celui qu’elle affichait sur les pages glacées du magazine pour lequel elle travaillait. Un sourire qu’elle réservait à la personne qui se trouvait devant elle à cet instant précis. Pas un mot, évidemment. Il n’aurait pas fallu qu’on sache. Il ne fallait pas que l’on sache. Jamais. L’instant suivant, elle feignit la surprise, ses sourcils se haussant sur son front alors que ses yeux s’arrondissaient. Sa visite était une surprise, assurément. Qu’est-ce qui l’amenait-là ?


Revenir en haut Aller en bas


 new rules |#| satoshi&saki | Dim 15 Oct - 17:14

New rules
Saki & Satoshi ♥️


Définitivement, elle le prenait pour un con. Satoshi fulminait. Impunément, éhontément. Elle ne payait pas ce qu’elle lui devait. Pourquoi ? Oui, c’était là, la vraie question ! Pourquoi ? Elle lui devait tout cet argent ! Comment pouvait-elle échapper à son destin ? Il savait. Il savait tout ! Son vraie prénom, Yeon Mi, d’où elle venait, ce qu’elle faisait, et que muette, elle ne l’était qu’actuellement, en refusant de remplir son compte en banque. Il allait se faire entendre, il allait voir cette chère Saki et lui expliquer qui était le chef ici. Donc lui, seulement lui. Tsuneyoshi et Shizuna ne savait rien de tout ça. Ils ne savaient pas qu’il avait retrouvé leur chère voisine, ni qu’il la faisait chanter pour pouvoir payer à bouffer à ces deux emmerdeurs.

Avec rage, il glissa son sac sur son épaule, quittant la salle de cour pour son nouveau chemin : l’appartement de cette petite gueuse qui s’imaginait pouvoir lui échapper. Actuellement, il n’avait pas le temps d’écrire à Alicemare. Il ne savait toujours pas son prénom, bizarrement, il n’osait pas demander. Pouvoir discuter anonymement avec quelqu’un lui donnait une certaine satisfaction. Pas de mensonge, pas besoin de mentir. Il était juste lui-même, juste un pseudonyme, sans avoir besoin de mentir et ça lui plaisait. Il devait penser à prendre de ses nouvelles au plus vite. Mais pour le moment, il avait plus important à faire.

Deux coups secs furent assénés à la porte face à lui. Elle ferait bien de lui ouvrir. Il devait se calmer. Satoshi tenta de retrouver les techniques « imparables » pour garder son calme. Il avait pu les lire sur internet quand il était à ça de tuer Tsuneyoshi. Son regard se posa sur la petite personne qui lui ouvrit. Elle était si belle, quand on prenait le temps de se faire un torticolis pour la regarder. « Yeonmi ! » Oui, son prénom coréen, qu’il avait prononcé d’une voix enjouée, exprès, tout à fait. Qu’elle comprenne que leur deal n’allait pas durer longtemps si elle continuait à l’emmerder en ne faisant pas ce qu’il souhaitait. « Je te dérange pas ? Je peux entrer ? » Peu importe la réponse, il la poussa pour pénétrer dans l’appartement.

« T’aurais pas oublié un truc, Yeon Mi ? » Son regard ne la quittait pas une fois la porte fermée. Il allait répéter son prénom coréen le temps qu’il faudrait, que ça remonte dans sa petite tête pour qu’elle voit le petit problème qu’il pouvait soulever là. Oui, même le gros problème. « On avait un accord non ? » Il prit une petite moue désolée, comme s’il s’en voulait de venir lui demander ça. « Yeon Mi, c’est important tu sais. » Pour son secret, pour pouvoir continuer sa carrière. Elle ne voudrait pas devoir retourner en Corée du Sud, dans son pauvre quotidien avec sa si triste famille ? Oh non, personne ne voulait ça ! Ce serait beaucoup trop dramatique pour elle.




✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.




« Just kind »
I do what I do because it’s right! Because it’s decent! And above all, it’s kind! It’s just that… Just kind.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas


 new rules |#| satoshi&saki | Lun 16 Oct - 17:04

New rules
Saki & Satoshi ♥️


Yeon Mi en avait assez d’être réduite au statut de banque pour ce garçon stupide et fauché. Pensait-il pouvoir bénéficier de son aide éternellement, alors qu’elle avait découvert un atout de choix en faisant de petites recherches de son côté ? Que nenni. Désormais, c’était elle qui tenait les rênes, et il était hors de question de laisser à cet imbécile de Satoshi la moindre chance de se rebeller contre elle. Qu’il crie qu’elle était Yeon Mi, seulement. Qu’il ose. Elle se ferait une joie de révéler au monde qu’il n’était qu’un criminel.

Quand elle le vit arriver, elle feignit la surprise. Au fond d’elle, elle vibrait de fierté et de satisfaction. Une satisfaction renforcée par la colère qu’affichait le pauvre, malheureux jeune homme qui se trouvait face à elle. Vermine. Elle plaignait les femmes qui se laissaient tromper par son apparence. Elles devaient être bien déçues en réalisant qu’il n’était qu’un loser.

Elle perdit le sourire en entendant son véritable prénom. Il osait. Il osait et elle ne pouvait protester tant que la porte était ouverte, de peur d’attirer l’attention. Elle était persuadée d’avoir entendu le vieux Koichi parler à son chat dans la pièce voisine. Il n’arrêtait plus, depuis la mort de sa femme. Elle l’entendait souvent délirer. Peut-être penserait-il que sa voix était le fruit de son imagination ? Yeon Mi préféra ne pas prendre le pari, mais retrouva le sourire rapidement. Elle avait un précieux pion à jouer, elle aussi.

La mannequin voulu s’écarter du chemin pour que Satoshi puisse entrer, mais il la poussa avant qu’elle en l’ait l’occasion, ce qui arracha à la jeune femme un soupir de mécontentement. Elle voulait hurler. Aussi ferma-t-elle la porte derrière lui, sitôt qu’il fut entré. « Ah, je ne sais pas, je suis plutôt oublieuse ces derniers temps. » ironisa-t-elle en se frappant le milieu du front du bout des doigts. Important ? « Important pour toi, oui. » Un rire lui vint malgré elle, alors qu’un sourire particulièrement satisfait prenait place à ses lèvres. « Les règles ont changé, Satoshi. Tu pensais peut-être que je ne découvrirais jamais ton petit secret ? » Son petit cadavre dans le placard qui, de son humble avis, commençait à sentir un peu. « Si tu veux mon avis, j’ai plutôt bien investi l’argent que je ne t’ai pas versé. » Comprendrait-il ? Il était trop bête pour ça. Alors, amusée, elle s’empressa de préciser. À partir de maintenant, je ne te verserai plus rien.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


Revenir en haut Aller en bas


 new rules |#| satoshi&saki |



Revenir en haut Aller en bas
 
new rules |#| satoshi&saki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Avatar de Fukuda Saki
» [Audition Rules] Comment postuler ? How to join eden ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: