bienvenue sur blossoming youth, le forum a ouvert le 31/08/17 ! ♡
merci de regarder le bottin des avatars avant de vous inscrire et d'éviter de tenter un avatar déjà occupé ! ♡
le second post concernant la partie histoire est obligatoire, donc n'oubliez pas de le poster au moment de faire votre fiche ! ♡
si tu es validé et que ne te connectes pas pendant sept jours, tu seras averti puis supprimé peu après ! alors poste une absence si tu t'absentes ! ♡
si tu n'es validé et que ne te connectes pas pendant cinq jours, ta fiche sera archivée et ton compte supprimé, alors fais attention ! ♡

blossoming youth :: come here :: new world
 
 terror in resonance ❀ oshiro hauru
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


 terror in resonance ❀ oshiro hauru | Dim 17 Sep - 13:30

oshiro hauru
nom, prénom: oshiro rien qui ne porte à confusion, seulement l'héritage de famille qui parfois fait honte aussi - mais on oublie, on le met sous terre. oshiro, trio secret. hauru aussi chantant que peu complexe à retenir. naissance, âge: écrire ici. (date et lieu de naissance) origines: japonaises d'une part comme de l'autre, suivant le chemin de mère tokyo comme l'ont fait ses parents avant lui. signe: écrire ici. (astrologique) statut civil: seul sans ressentir foncièrement le besoin d'être sans cesse réquisitionné pour des je t'aime ou des disputes passagères. orientation: réactions naturellement physiques plus que témoignant d'une réelle envie, hauru sans toucher, sans envie. asexuel désenchanté de l'amour fantasmé. occupation: majordome des temps modernes, le diable au corps serviteur qui prévoit tout, millimètre les rendez-vous avec un talent presque déconcertant. secrétaire général et assistant dans une entreprise immobilière et hôtelière, appartenant à de chers amis de ses parents, les park. situation monétaire: loin d'être triste ou déplorable, aisé si bien que les économies n'ont aucune peine à s'accumuler. un péché mignon: particulièrement friand des fêtes culturelles et typiques du pays, il est de ceux qui attendent des heures durant les feux d'artifices. cependant, et durant ces évènements, hauru n'a d'yeux que pour les lanternes aux reflets irisés, aux kanjis diversifiés et aux images poétiques. une peur: écrire ici. (liste) une sucrerie: son royaume pour des taiyakis encore un peu chauds. une boisson: café noir avec un ou deux sucres. groupe: ajisai chaque jour se ressemble.
pragmatique organisé perfectionniste sarcastique bienveillant attentifprévoyantattentionnélaxistefrancméfiant.

braise silencieuse, braise timide, braise en fin de vie. non pas éteint, seulement plus fade, assez minuscule pour qu'elle passe inaperçue. hauru la terrible ligne d'arrivée vers quelque chose d'autre. comme un manque. comme - non pas un vide - une crevasse mal isolée, mal gonflée, peu remplis pour faire coire que quelque chose s'y trame. comme un battement lent, trop régulier, d'un coeur sous assistance robotisée. hauru un peu à côté de tout, de sa tête, de ses chaussures, de son costard et même de son présent - qui prend du temps, à tout comprendre, à tout cerner. celui dont le silence fait plus force que les mots prononcés, qui affronte le conflit avec un calme représentatif - souvent énervant. comme une petite brise sur le bord d'un lac, un dérangement, une curiosité - puis qui disparaît.

lisse à outrance, concentré sans cesse sur l'apparence, hauru le reflet d'une société qui décline plus qu'elle ne s'illumine. rien de travers, toujours nickel de la tête au pied, pour que personne ne soupçonne quelconque bavure qu'il peine à effacer. sans doute trop perfectionniste, sans doute pour se donner cette illusion d'intouchable. ❀ proche de sa famille, de ses parents qui ont tout donné pour faire de lui ce qu'il est, il passe fréquemment son dimanche chez eux à retrouver la candeur d'antan. à la fois redevable, tout en sentant son pauvre coeur se pincer à chaque oeillade peinée que lui offre sa mère, il maintient l'équilibre sur la corde raide. oshiro, si belle fleur fanée que même l'amour ne saurait raviver. ❀ cheveux décolorés, hauru à la recherche de son identité, il a abandonné la noirceur de sa tignasse il y a des années, peu après la crise adolescente. c'est un rituel depuis que de cacher les racines persistantes, c'est une habitude que d'attendre que la couleur dégorge pour en faire naître une autre - vide mais lumineuse. ❀ alimentant parfaitement le cliché de l'enfant choyé dans une cage dorée, hauru sait jouer du violon. instrument à la fois mélancolique et puissant, demandant une grande concentration autant qu'inspiration, il avait le choix entre celui-ci ou la noblesse du piano. ayant commencé dès son plus jeune âge, il a malgré tout eu de longues périodes - particulièrement à l'adolescence - où il n'était pas assidu. l'instrument trône chez lui, parfois dépoussiéré pour faire trembler les cordes anciennes. ❀ anecdote ❀ anecdote ❀ anecdote.
pseudo
( personnage inventé/scénario/pré-lien ) raconte-nous quelques infos sur toi, ton âge, si t'as un fuseau horaire particulier, si t'aimes les papillons, si tu portes des strings léopoard, si tu parles dans ton sommeil, ton repas favoris, ce que t'écoutes, ton bae, ce que tu veux, c'est ta partie, fais-toi plaisir.
( feat. choi minho )


Revenir en haut Aller en bas


 terror in resonance ❀ oshiro hauru | Dim 17 Sep - 13:30

titre de l'histoire
( sous-titre ici )
elle l'aime, elle l'aime si fort, si tendrement. avec sa bouche en coeur soulignée parfois par un rouge à lèvres beige. elle l'aime, elle l'aime si fort, si tendrement. avec ses rires qui ricochent contre les murs, ripostent contre la mauvaise humeur. elle l'aime, elle l'aime si fort, si tendrement. avec les cadeaux qu'elle tend sans compter, avec l'argent qu'elle gaspille pour voir le jeune garçon rayonner.
tante kaede, si belle avec son chignon qui surmonte toujours sa tête, dont quelques mèches dépassent parfois lui donnant cet air plus humaine, plus femme libérée de toute contrainte. tante kaede, si glorieuse avec ses robes acidulées, tantôt vertes, tantôt rouges, tantôt violettes, tantôt roses. tant kaede, si fabuleuse avec les mots qu'elle choisit, les phrases qu'elle enchaîne à la perfection, sans un terme de trop.
ah, si impressionnante, si douce, si délicate. kaede qui laisse ses cils battre l'air, dégager la poussière, regarder le coeur pur battre avec envie - et cette bienveillance, cette flamme dans son regard.
- je t'aime, tu sais ?
qu'elle répète, qu'elle dit souvent.
- oui je sais.
qu'il répond, qu'il répond toujours hauru, le ventre tordu et des papillons qui déforment ses reins. kaede qui s'abreuve du jour pour tromper la nuit, dont les ongles parcourent la chair rosée -
ça brûle - ça brûle -
ça brûle si fort - ça brûle -
c'est sale - il faut -
laver -
ça arrache ses yeux aussi ça -
s'emballe, déglingue, tombe. les fondations de son squelette fébrile qui quittent terre, qui laissent que des débris.
- je t'aime, tu sais ?
qu'il laisse sans réponse. kaede si aérienne dans ses mouvements, qui pourrait être une grande danseuse au pays du soleil levant. les larmes qui perlent dans le coin de ses paupières, ça creuse ses joues opalines - la bile qui remonte doucement le long de sa trachée.
- tes cheveux sont si beaux hauru.

puis kaede qui, disparaît,
sa mère qui le serre dans ses bras, le baiser qui vient surmonter sa tête. le silence - puisque rien ne peut expliquer, rien ne peut pardonner, elle, qui assez forte reste droite.

- je t'aime, tu sais ?

ça brûle, ça brûle, ça brûle, ça crame. le hoquet qui vient posséder sa bouche, le reste de son déjeuner qui tombe sur ses chaussures.
elle avait pas le droit, kaede,
de le tuer avec son amour.

les baguettes remuent le riz, les sourcils se froncent.
- tu parles beaucoup.
il arrête l'autre dans sa discussion en solitaire, qui a les cernes aussi creusées qu'une grotte hivernale - dont on voit pas le fond. il a joué avec la nourriture plus qu'il n'a gobé quelque chose - il l'a remarqué, hauru.
- j'ai pas entendu comment tu t'appelais.
les deux morceaux de bois fins arrivent dans son bec, il avale, mâche lentement - regarde à peine autour de lui. tous similaires, tous dans la même galère, dans le bateau pour l'abattoir ou l'exutoire, papa a jamais été très clair à ce sujet.
- makoto.
la tête se hoche, il inspire profondément, sourit un peu. amusant l'enfant qui veut se croire fleur épanouie dans un paysage sans cesse confronté au soleil - parfois à la pluie. boutons de roses apeurés, traumatisés, à chercher après le grand mécanicien pour se faire réparer - ce qui a été abîmé. le frisson qui vient se nicher dans sa nuque puis s'arrête.
- hauru.
makoto le clou, makoto l'épingle, makoto le fil de fer qui s'approche toujours de plus en plus de l'enfer. la lèvre pincée, hauru à revenir, à le rattraper, à lui tenir les mains lorsqu'il cherche à se faire gerber, apaiser la bête - la faire taire. parler autant qu'il le faisait.

- faut que tu penses à autre chose, makoto.

l'affirmation dans le vent, qui valait pas plus que le battement d'ailes d'un oiseau en bataille.

- regarde-moi. regarde que moi. pas le miroir.

puis hauru il a filé. puis hauru il a été considéré assez peu obsolète pour réapprendre à marcher - respirer en faisant passer l'air dans tous le corps, pas seulement dans le coeur. puis hauru il a abandonné - sans le vouloir, sans faire exprès, enfilant à son tour l'indifférence comme armure de bienséance.


Revenir en haut Aller en bas


 terror in resonance ❀ oshiro hauru | Dim 17 Sep - 13:39

jtm bébé




    she had this pull about her, like a magnet was lodged in her heart and other people were just metal scraps. the glow on her face was something you’d only see on people who’ve been through hell and dug their way out, claw marks on the ground, dirt under their nails. for someone like her, happiness was earned. it was something gained only by experiencing true pain, and not wanting to feel that pain ever again. she had been broken, but she had the strength to build herself back up again. she was absolutely beautiful. ( s a k u r a )
Revenir en haut Aller en bas


 terror in resonance ❀ oshiro hauru | Dim 17 Sep - 13:39

j'édit après, j'ai no respect;
alors bim.
trop d'amour pour toi. ♥️



BON
J'EDIT
ICI
PARCE QUE VOILA NO SHAME

BON BB C QUAND QUE TU DEBARQUE ENFIN DANS MAVIE LGAME ?????
PARCE QUE JOR
MINHO MON ULTIMATE TMTC QUE JE PLEURE
JE LM
JTM
TOUT EST BEAU
ET PUIS NZDENZJKJD
G TELLEMENT HÂTE DE FEELSER OMG
QUE CE SOIT AVEC KITTY (((ou soon avec sukinsdjknfkjzehdnfezj)))
ça va être beau, j'suis déjà en pls alors qu'on a même pas encore rp jpp
tkt suki chantera mon essentiel à hauru en passant la serpillière ou du celine dion, paske elle est fan tu vois ??????
bref, je pleure sur cette perfection,
bb hauru g envie de buter la tante kaeden
mais ça heu, voilà hein
BREF VOILA
JTM
JTM
JTM





    " she was made of shattered stars and broken moon." she was never crazy, she just didn’t let her heart settle in a cage. she was born wild and sometimes we need people like her for its horrors in her heart wich cause the flames in ours. and she was always willing to burn for everything she has ever loved. and yeah i admit she had a little madness but i didn’t care. she was magic and i was on the edge. she wanted to fall and wanted to fly and somewhere in between, we lost direction in our heads. we collided and i lost my heart on the impact. (suki -- the universe in ecstatic motion.)
Revenir en haut Aller en bas


 terror in resonance ❀ oshiro hauru | Dim 17 Sep - 14:04

j'ai pas le first
mais.
c tt comme dans ma tête
jtm fort mon chat
je serais le ciel de ton sebastian, tmtc



die again for u
Revenir en haut Aller en bas


 terror in resonance ❀ oshiro hauru | Dim 17 Sep - 14:24

MINHOOOOOO
BON MA VIE MOI JE M'EN VAIS
TROP DE BEAUTE ICI
REBIENVENUE A LA CASA MON CHAT




midnight.

Revenir en haut Aller en bas


 terror in resonance ❀ oshiro hauru | Dim 17 Sep - 17:48

feeling attacked

Revenir en haut Aller en bas


 terror in resonance ❀ oshiro hauru | Lun 18 Sep - 20:43


ALORS LA
PRENOM
MINHO
ET CE DEBUT

QUAND LE RESPECT EXISTERA T-IL ????

REBIENVENUE






☆★ i'll give you my
everything babe ☆★
Revenir en haut Aller en bas


 terror in resonance ❀ oshiro hauru | Lun 18 Sep - 21:40





I'm dying and trying, but believe me I'm fine, but I'm lying, I'm so very far from fine.
Revenir en haut Aller en bas


 terror in resonance ❀ oshiro hauru | Mar 19 Sep - 22:59

Bienvenue beau gosse bon courage pour ta fiche !



Despite everything, falling in love with you.
   I'm sorry for being violent, emotional, needy, anoying, stressful, weid, withdrawn, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated.
Revenir en haut Aller en bas


 terror in resonance ❀ oshiro hauru | Sam 23 Sep - 14:54

@maeda suki i'mwaitin girl. coeurs coeurs.
@park sehun t'inquiètes, j'espère bien. yes my lord.
@mori eiji AH. MAIS T'EN VA PAS. C TROP TRISTE. merci tout plein.
@masuda nana la nana de tous les nanas.
@ikeda nao JE. JE. STOP. JSP. JE VOULAIS PAS ETRE IRRESPECTUEUSE PARDON. merci t'es un chou.
@fujii kiba
@iwasaki tôru merci merci.

Revenir en haut Aller en bas


 terror in resonance ❀ oshiro hauru | Sam 23 Sep - 21:21

Asexuel, majordome, le titre, l'ava qui est trop beau, je valide. Bienvenue




+ bloody angel
Come bloody angel, break off your chains, and look what I found in the dirt Pale battered body, it's seems she was struggling, something is wrong with this world. © caius
Revenir en haut Aller en bas


 terror in resonance ❀ oshiro hauru |



Revenir en haut Aller en bas
 
terror in resonance ❀ oshiro hauru
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: