fermeture
blossoming youth, a fermé ses portes, merci pour votre activité ! ♡

blossoming youth :: welcome home
 
 Akutagawa Kyosuke - Break me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


 Akutagawa Kyosuke - Break me | Mar 12 Sep - 0:52

Akutagawa Kyosuke
( 残光 )
nom, prénom: Akutagawa, Kyosuke naissance, âge: 2 mai 1987, 28 ans (Tokyo) origines: Japonaises signe: Taureau / Lapin statut civil: Trop instable pour être défini orientation: Homosexueloccupation: Professeur de dessin à l'université situation monétaire: Précaire un péché mignon: Le café viennois une peur: Lui-même (auto-phobie) une sucrerie: Caramel au beurre salé une boisson: Whisky groupe: Higanbana.
complexé +autodestructeur -ironique +brisé -nymphomane +charmeur -.

La première chose qui définirait Kyosuke serait son caractère exécrable. Les années n’ayant rien arrangé à sa personnalité difficile, ses rapports aux autres sont plus ou moins conflictuels. Même sur son propre lieu de travail, la réputation d’un homme lunatique et insupportable lui colle à la peau. En effet, le jeune professeur est particulièrement sarcastique –cassant- de la même façon qu’il est très facilement irritable. Un rien est susceptible de le faire exploser. Paradoxalement, il s’agit aussi d’une personne incroyablement détachée ; nihiliste. Kyosuke se moque de tout, du monde entier. Rien ne semble réellement l’atteindre ou avoir d’attaches sur lui. Au fils du temps, il a finit par se rendre totalement hermétique à tout ce qui l’entoure : le meilleur moyen de s’épargner des souffrances inutiles. L’art est certainement la seule chose qui parvient encore à susciter son intérêt : la seule chose qui parvient à le faire vivre. A survivre. Quelque peu porté sur la boisson et accro à la nicotine, ces deux addictions n’aident en rien à l’amélioration de sa santé, qu’elle soit mentale ou physique. Kyosuke garde de nombreuses séquelles de son « accident » comme le témoignent les innombrables cicatrices qui ornent sa peau. Cet événement a aussi éveillé en lui une forte instabilité et quelques traumatismes qu’il n’arrive à surmonter. C’est un aspect méconnu de son caractère, mais le jeune homme est en proie à d’innombrables complexes qui le pousse à agir de façon parfois irrationnelle. Il lui est tout bonnement impossible de concevoir le moindre lien avec qui que ce soit par peur d’être blessé : de la sorte, avant même de pouvoir être atteint d’une quelconque manière, il s’attache à briser tout ce qui pourrait lui devenir important. Incapable de construire une relation, il se contente de rencontres d’un soir. Intérieurement, il jalouse tout autant qu’il méprise ceux qui parviennent à vivre harmonieusement. Il a beau se convaincre que tout cela est derrière lui, peut-être ne s’est-il jamais vraiment remis de sa séparation.

Il se noie dans le sexe pour étouffer son chagrin d'amour ❀ De nombreuses cicatrices couvrent tout son dos jusqu'à la base de sa nuque, reliques de son "accident" ❀ Il fume et boit beaucoup. Trop ❀ Il n'a plus aucun contact avec sa famille  ❀ Ses dessins sont d'une très grande finesse, tout en noir et blanc, le plus souvent à l'encre de chine ❀ Il a l'art et la manière de charmer les hommes ❀ Il est d'une jalousie maladive, celle-ci prenant parfois le pas sur sa raison
INCUBUS / 夢魔
personnage inventé Hello tout le monde ! Ici bébé INCUBUS, 19 ans, étudiante sur Paris mais originaire de l'Est   je viens un peu vous embêter ici avec mon personnage petit loulou torturé, histoire de lui faire encore plus un calvaire avec son grand amour !
J'espère que vous accepterez Kyo, promis, il mord pas fort   (hormis contextes "particuliers"   ..)
( feat. Hanazawa Masato )


Revenir en haut Aller en bas


 Akutagawa Kyosuke - Break me | Mar 12 Sep - 0:52

BROKEN
(more I breathe and more I choke )
La jalousie. La rage. La haine. Et, plus que tout, omniprésente, la douleur. Pourquoi devait-il tant souffrir ?



Encore une fois, comme toujours, les mots avaient dépassés sa raison. C’était tellement simple. Il suffisait de se laisser aller, de ne pas retenir le filet de venin –la colère- qui lui brûlait les lèvres. Les paroles étaient acerbes, venimeuses. Destructrices. Les mots avaient un poids conséquent, parfois même irréversible. Il le savait. Les mots pouvaient blesser bien plus que les actes. C’est pourquoi, alors qu’il se sentait tomber du deuxième étage, il vint à regretter ce qu’il lui avait dit. Il eut le temps de penser, brièvement, que s’il s’en sortait vivant, ses propres blessures, physiques, auraient été moins conséquentes que celles qu’il venait de lui infliger par ses mots.
Et dire qu’il l’aimait tellement.




~~~



Kyosuke n’avait jamais vraiment su quoi penser de ce monde. Quoi penser de cette société, de tous ces mœurs qu’il avait le loisir de voir à chaque jour de son existence. Il méprisait sa famille, hypocrite et véreuse, prête à tout pour l’argent et la reconnaissance sociale. Il détestait son entourage, stupide et intéressé, qui le fréquentait non sans arrière pensée. Fils unique de parents hautement richissimes, il se révélait lassé de tout. Le garçon qu’il était à l’époque n’avait d’attrait que pour l’art et ses diverses formes. Il aimait les livres, la poésie. Il aimait les images qui égayaient son monde monochrome, les photos qui savaient retranscrire d’une autre manière la vie qu’il ne comprenait pas. Et, plus que tout, il aimait créer. Il aimait dessiner, peindre parfois. Il aimait produire. Dans ce monde où il n’était que « le fils de », il parvenait à se donner une utilité. S’en inventer une. Frigide à ce qui l’entourait, Kyosuke se sentait vivre –survivre- par ce qu’il créait.
Mais, plus que l’art encore, il s’était surpris à aimer un être. Un homme. Tôru.
Il l’avait rencontré au lycée, alors que tous deux fréquentaient le club d’art. Au début, Kyosuke n’avait jamais vraiment eu d’avis sur cette personne, si ce n’était qu’elle semblait aussi passionnée que lui. Au cours de leur dernière année, les choses avaient pourtant commencées à changer sensiblement. Il ne savait plus comment ils avaient été amenés à se parler ; cela n’avait pas d’importance. Ils étaient devenus amis. Kyosuke avait fini par découvrir qu’il pouvait être plaisant d’avoir quelqu’un à qui parler : quelqu’un sur qui compter. Il avait fini par s’autoriser à rire, se permettre d’espérer. A oublier la solitude ; à partager. Et puis, plus poignant encore, il avait fini par aimer celui qu’il considérait pourtant comme un frère. Cela ne l’avait pas troublé : Kyosuke avait toujours su que les femmes l’indifféraient. La seule chose qui le troubla fut la réciprocité de ses sentiments.

Il était évident qu’ils s’aimaient. Peut-être trop pour que cela soit considéré comme sain. Kyosuke qui, enfin, pensait se sentir apaisé découvrait un véritable enfer. Bien loin de ce qu’il avait pu ressentir en premier lieu, il découvrait avec amertume toutes une myriade de sentiments corrosifs. Jalousie, colère, incertitude, haine...une nouvelle facette de son être –la plus sale- apparaissait peu à peu devant ses yeux. En moins de deux ans, leur relation en tant que couple vira au cauchemar. Les complexes qu’il pouvait avoir vis à vis de Tôru ne le rendait qu’incertain. Instable. Pour se rassurer, pour se conforter, Kyosuke ne cherchait qu’à le blesser. Toujours et encore plus. Jusqu’au point de non retour. Ils se disputaient souvent. Verbalement. Et, lorsque Kyosuke le poussait à bout, Tôru venait à le frapper. Un véritable cercle vicieux.
Puis, ce fut la dispute de trop. Quelques mots en trop, quelques mots qu’il ne pensait même pas...mais des mots aussi tranchants que des lames de rasoir. La souffrance et le désespoir –la rage- qu’il avait pu lire dans ses yeux lui avaient donné la nausée. Il s’était presque senti soulagé lorsqu’il l’avait brusquement poussé par la fenêtre.
Si seulement cela avait pu se terminer de la sorte.

Son hospitalisation dura plus de six mois : Kyosuke avait frôlé la mort de près. De Tôru, il ne lui restait qu’un bref message sur l’écran de son portable : « Rompons. »
Du jour au lendemain, Tôru avait complètement disparu de sa vie. Le message était clair. Kyosuke avait pensé que, enfin, les choses allaient s’améliorer. La déchéance ne faisait pourtant que commencer.
 


Cela faisait maintenant cinq ans. Cinq longues années. Kyosuke était devenu enseignant ; le dessin était devenu la seule chose qui lui restait. Sa propre famille avait fini par couper les ponts avec lui, indignée par les scandales qu’il ne faisait que réitérer. Il s’en moquait éperdument. Plus rien n’avait réellement d’importance.
Kyosuke avait cru pouvoir s’en remettre. Il l’avait cru, bêtement. Pourtant, les choses ne faisaient qu’empirer, à l’instar du manque qui obstruait son existence.  


Revenir en haut Aller en bas


 Akutagawa Kyosuke - Break me | Mar 12 Sep - 0:58

Toi et moi !



Despite everything, falling in love with you.
   I'm sorry for being violent, emotional, needy, anoying, stressful, weid, withdrawn, distant, imperfect, strange, unlovable, useless, worthless, lonely, depressed, sad, helpeless, broken, lost cause, defeated.
Revenir en haut Aller en bas


 Akutagawa Kyosuke - Break me | Mer 13 Sep - 11:37

tu n'étais pas sur emoji toi? ton pseudo me dit quelque chose
je connaissais pas masato mais c'est une belle découverte car il est très seksy
bienvenue sur by en tous cas, courage pour la rédaction
si tu rencontres un soucis, n'hésite pas à me mp!!




midnight.

Revenir en haut Aller en bas


 Akutagawa Kyosuke - Break me | Mer 13 Sep - 12:55


MASATO
MASATO
MASATO

ahahahahahaa
enfin
putain, on le voit jamais
trop d'émotion



hâte de savoir ce que tu vas faire

BIENVENUE





☆★ i'll give you my
everything babe ☆★
Revenir en haut Aller en bas


 Akutagawa Kyosuke - Break me | Mer 13 Sep - 23:12




Tôru >

Eiji > Tout à fait ! Ame Masamune & Umehara Hikaru   (ma célébrité me suit   ou pas)

Merci beaucoup pour ton accueil, je n'hésiterai pas   !

Nao > Ouiiii, Masato est injustement méconnu et si peu joué sur les forums, c'est affligeant  
J'espère que mon bébé plaira   merci beaucoup  


Revenir en haut Aller en bas


 Akutagawa Kyosuke - Break me | Mer 13 Sep - 23:33

oh, masato
bienvenue et amuse-toi bien ♥️




nyctophilia

Revenir en haut Aller en bas


 Akutagawa Kyosuke - Break me | Jeu 14 Sep - 13:31

tout comme kyosuke, la personnalité et l'histoire je crois que vous allez me faire mal au cœur mais j'ai hâte, slayez bien je te valide
bravo prénom, t'es validey !

tu es enfin membre de blossoming youth, bon jeu !








☆★ i'll give you my
everything babe ☆★
Revenir en haut Aller en bas


 Akutagawa Kyosuke - Break me |



Revenir en haut Aller en bas
 
Akutagawa Kyosuke - Break me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Movis-straming[100% DVDRIP]Prison break S4
» salon de Genève 2012 : Nouvelle Audi RS4 Avant break
» Mercedes nouvelle Classe C Break
» Ryeo Wook CLOSE
» Juva customisé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: