bienvenue sur blossoming youth, le forum a ouvert le 31/08/17 ! ♡
merci de regarder le bottin des avatars avant de vous inscrire et d'éviter de tenter un avatar déjà occupé ! ♡
le second post concernant la partie histoire est obligatoire, donc n'oubliez pas de le poster au moment de faire votre fiche ! ♡
si tu es validé et que ne te connectes pas pendant sept jours, tu seras averti puis supprimé peu après ! alors poste une absence si tu t'absentes ! ♡
si tu n'es validé et que ne te connectes pas pendant cinq jours, ta fiche sera archivée et ton compte supprimé, alors fais attention ! ♡

blossoming youth :: come here :: new world :: welcome homeAller à la page : 1, 2  Suivant
 
 no homo.exe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


 no homo.exe | Lun 11 Sep - 17:14

hosoda makoto
nom, prénom: hosoda, la famille qui ne l'a pas élevé, makoto, celui qu'on croyait fille dans les salles de classes, dans les restaurants miteux où il a travaillé, dans les bars malfamés. naissance, âge: vingt-six ans, enfant de l'hiver, le jour le plus froid du monde ;  2 février. origines: japonaises, il aurait aimé être américain et aimé. signe: verseau, les mains froides et le cœur gelé. statut civil: seul mais toujours accompagné. orientation: gay, radical dans ses choix et toujours heureux de faire grincer des dents. occupation: squatteur de canapé, recherche hasardeuse. situation monétaire: précaire, il est pourtant débrouillard. il n'a peut-être pas d'argent ce soir, quand vous le croiserez dans la nuit noire ; il en aura demain, le votre. un péché mignon: fruits basket, son enfance. une peur: être mal habillé. une sucrerie: kitkat au thé vert. une boisson: un malibu tiède de fin de soirée. groupe: momo.
joueur +excessif -narcissique +anxieux -complexé +lunatique -.

makoto, c'est un chien errant déguisé en ange. il a l'air un peu trop débridé, arrogant et sur-de-lui quand on le voit pour la première fois, et puis lorsqu'on commence à le connaître, on se rend compte qu'il est en fait un gars gentil. un gars okay. il sourit, est un bon compagnon de route et fait passer le temps. on ne demande pas plus d'un mec comme lui. le problème, parce qu'il en a toujours un, c'est qu'on finit par s'attacher. on finit par lui offrir tout ce qu'il souhaite, parce qu'il est plus qu'okay. il est adorable. et puis un jour, il s'en va, sans un bruit, sans vous rendre tout ce que vous avez pu lui donner - un peu d'argent pour dépanner, un tee-shirt, une boîte de xanax, votre amour propre. ce n'est pas de sa faute, makoto. c'est juste que les gens lui donnent - il ne fait que prendre. ce n'est pas de se faute.

(sac d'os) des pilules pour ne pas manger, des pilules pour se faire gerber. des pilules de toutes les couleurs, sur son lit de malade en phase terminale. des pilules pour oublier, dans les allées les plus sombres de tokyo. tout ça dans un seul but : être un(e) autre, n'importe qui ; n'importe quoi. l'ombre de lui-même, c'est toujours mieux que juste makoto, qui s'est toujours trouvé pas assez. pas assez maigre, pas assez beau. indésirable. cela l'a presque mené au tombeau - il aurait aimé. tombeau refuge, le centre médical, le département des troubles alimentaires, où déambulent les adolescents fantômes. il les détestait, à l'époque. il lui arrive de les plaindre un peu quand il revient en visite, comme un prince de l'indécence, en pleine crise d'angoisse. il s'est pris d'affection pour le personnel, et c'est sûrement réciproque. dix ans de cauchemar. ça crée des liens. ❀ (jazzman) il aurait aimé être américain et adulé. james dean de la guitare, il n'en a pas la carrure mais il se la serait crée, comme il a crée toute sa vie. sur un mensonge. la musique, la seule chose qui compte un peu. la seule qui sonne juste quand il en parle. comme un gosse assoiffé de reconnaissance ; ou juste d'un peu d'amour. ❀ (chien errant) l'amour, il va le chercher la nuit, même s'il vous dira qu'il ne le cherche plus. la vérité, c'est qu'il le traque, partout mais surtout dans les endroits les moins bien fréquentés. il se contente de peu, makoto. et il rentre à quatre heures du matin dormir sur un canapé qui n'est pas le sien, avec une vieille veste empruntée-volée, et rien que de la bile au creux du ventre, de l'angoisse au creux des reins. et on le reconnait, quand on le croise dans la rue, à l'aube. on sait que les chiens blessés sont les plus dangereux, alors on change de trottoir. c'est normal, qu'il se dit. il s'en fout. il s'en fout, oui. ❀ (rire forcé) makoto, la pile électrique, il parle trop vite, trop. il ne s'arrête jamais, comme s'il avait toujours des choses à faire ; comme s'il devait toujours être ailleurs. il préférerait. et il rit, le sens de l'humour de travers, comme sa gueule amochée. et c'est moche, la plupart du temps, parce qu'il a la gorge arrachée des sévices, alors il s'étouffe, et il rit encore plus fort, parce que c'est tout ce qu'il peut faire. facile à vivre quand vous ne le côtoyez pas plus de cinq minutes, il a l'air de l'innocent, sourire aux lèvres, incapable de savoir qu'il fait même du mal à ceux qui ne le connaissent pas encore. ❀ (little girl) ce n'est pas que papa maman lui a interdit de revenir, c'est qu'ils veulent qu'il se débrouille maintenant qu'il va mieux. "tu as vingt-six ans, makoto". c'est normal. c'est normal. ils ont toujours voulu que leur fils le soit, normal sans trop savoir comment faire. il préférait porter les belles robes de sa mère et faire des défilés dans le salon avec sa petite sœur. elle lui manque terriblement, et même si elle ne se rappelle sûrement que des visites à l’hôpital, elle doit ressentir un vide aussi. il paraît qu'elle étudie dans l'université la plus réputée de tokyo ; elle a pu enfin éclore comme une rose qui était auparavant dans l'ombre de son frère trop extravagant. c'est tant mieux, qu'il se dit. si pour son bonheur, il lui faut monter à l’échafaud, il est prêt à refaire les mêmes erreurs, revivre les mêmes nuits noires. ❀ (rémission) c'était il y a dix mois. une éternité. il allait bien, makoto, il allait reprendre ses études, ses parents avaient accepté qu'il poursuive en musicologie. et puis les crises sont réapparues. pas du jour au lendemain, non. se détester est un chemin jusqu'aux enfers qui prend un peu de temps. elles se sont insinuées dans son quotidien, et bientôt, il avait quinze ans à nouveau. on a fait se qu'on a pu en  centre ; c'est-à-dire, pas grand chose quand le patient est dans le déni. et puis après quelques mois, on l'a relâché, avec d'autres médocs à prendre, et un numéro de téléphone. un trou dans l'espace temps, une vilaine griffure - il aurait fallu que ce soit un très gros chat. de quoi désorganiser un petit quotidien qu'il avait péniblement réussi à mettre en place. tout est à recommencer, jusqu'à la prochaine fois. ❀ (itachi) la belette sous acide, le maquillage qui coule et les joues creuses. aussi douce que la fourrure qu'elle a sûrement volé. c'est ainsi qu'on l'appelle, itachi, et c'est sûrement dégradant, mais makoto n'a plus rien à dégradé. mieux, il s'est fait à ce surnom, dans les clubs underground de tokyo,
sous les néons. il l'a embrassé, cajolé. un personnage, une marionnette aux besoins primaires, beaucoup plus facile à satisfaire que makoto. makoto n'est plus là, makoto n'a jamais réussi à sortir de ce centre. il y est mort et enterré.
erebor
( personnage inventé ) moi c'est loïse, ur local meme farmer   bon j'ai quelques lignes pour me faire détester ou aimer c'est ça?? heu je vais voir GD dans deux semaines?? i guess thats it??  
plus sérieusement, idk quoi dire, i'm shy et insecure   le forum il est tout joli  
( feat. nam taehyun )


Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Lun 11 Sep - 17:15

miami ultras
( fade to grey, everythin' can't stay )
mon beau miroir

c'est un reflet glacé dans le coin d'un œil candide. makoto n'observe plus ; makoto ne fait que détester. il connait chaque recoins de sa peau pâle, de son visage de gamin. il aurait aimé faire plus vieux, même pas pour rentrer dans les bars. il aurait aimé être plus grand; il faut l'être pour pouvoir monter sur les podiums, pour pouvoir escalader la vie, lui faire comprendre qu'on est assez fort pour continuer. il aurait aimé.
et pourtant, il continue
à détester
chaque cicatrices,
chaque côtés saillantes - pas assez,
et puis ces attributs qui lui donnent envie de vomir ses tripes,
et puis ses tripes, qu'il vomira dans tous les cas, ce soir. comme tous les soirs.
il fait froid. il s'en rend compte en voyant l'ombre tremblée. tremblée dans ce corps qui ne lui ressemble pas - plus. depuis quand? il se le demande parfois. depuis quand je ne me reconnais plus?
il frissonne, enfile son tee-shirt qui dégouline sur ses épaules comme un ectoplasme malheureux.
- makoto!
il l'entend avant de la voir arriver, à cent kilomètres heures sur l'autoroute de leur couloir, pour atterrir à côté de lui. elle est encore trop petite pour atteindre le lavabo, attraper sa brosse à dents,
se voir
dans le miroir.
- porte-moi dis, je dois me préparer aussi, t'en mets du temps.
l'ombre sourit. makoto s'exécute, et la chaleur de ce minuscule être réussi à réchauffer toute la pièce - ou juste son cœur.
- ugh, t'es tellement lourde j'y arrive pas...
elle s'indigne, et c'est comme un rayon de soleil en hiver. lui fait mine de la lâcher. jamais. elle rit de plus belle, et makoto la serre plus fort dans ses bras trop maigres.
- maman a préparé le petit déjeuner, si tu y vas pas maintenant tu vas être en retard pour l'école.
elle n'a que huit ans. les choses sont hors de contrôle. bientôt, elle lui dira de rentrer plus tôt et de ranger sa chambre. peut-être qu'il le ferait, si c'était elle. ça l'a toujours été.
- hmm, qu'il marmonne. l'ombre semble pensive. ça fait bien longtemps qu'elle a arrêté, pourtant. nah, j'ai pas faim,
comme toujours, les excuses. il en a des dizaines, toutes prêtes. il se demande parfois comme elles fonctionnent encore et jusqu'où il pourra aller. un combat de chaque jour.
- parce que je vais te manger!
il se jette sur elle, monstre des baisers volés, et c'est la voix de leur mère qui les fait cesser leur jeu de quand-j'étais-un-bébé-makoto-maintenant-j'ai-plus-peur-je-suis-une-grande-stop. tout le monde ment, de toute façonl.

dis moi que je suis la plus belle
il a y a des jours comme ça,
où il applique,
son font de teint,
son mascara,
ses couleurs de guerrier,
comme un rituel heureux,
le sourire aux lèvres.
il y a des jours comme ça,
avec
où il enfile son tee-shirt trop grand
son jean trop serré
sa veste trop élimée
des jours où il se sent beau.
non, pas beau
parfait
makoto. narcissique désabusé.
et les gens le regardent dans la rue,
il ne devrait pas être là (vous nous plus),
et c'est bien. ça lui va.
attiré l'oeil,
c'est tout ce qu'il veut.
et puis les paroles il s'en fout
(sale tapette//freak)
tant qu'on lui parle,
tant qu'il est lui,
makoto,
rien ne peut l'atteindre.
il se sent léger,
il aurait pu porter la petite robe de sa sœur ; elle lui va (ce n'est pas bon signe, mais les docteurs ne sont pas obligés de le savoir)
elle est trop jolie, cette robe, comme lui,
à fleurs,
comme lui.
il y a des jours comme ça,
avec
où makoto se sent roi.

sept ans de damnation
il ne l'entend pas. il ne s'entend pas. il n'y a que les basses dans ses oreilles et le creux dans son cœur. alors il continue, prend les devants. ses mains s'accrochent à ce qu'elle trouve ; ses cheveux humides de sueur, ses épaules un peu plus larges que les siennes. ça ne suffit pas, makoto tangue encore. il ne fait que ça. ça et se faire avoir tous les soirs dans les toilettes de bars miteux. c'est mieux que rien. ne rien ressentir. s'il faut que ce soit la souffrance que j'éprouve pour goûter aux émotions, alors ce sera celle que j'éprouverai, jusqu'à plus soif, jusqu'à la dernière goutte, le désert des sensations envolées. ce n'est pas qu'il ne ressent plus rien ; c'est juste difficile. c'est trop loin, comme un songe qu'on ne peut rattraper en se réveillant, une pensée beaucoup trop pure pour être énoncée.
et les battements de son cœur
(boum boum boum)
à travers les néons
les battements de la vie,
tu parles
rien qu'un vieux peacemaker rapiécé.
- woh alors c'est comme ça-
c'est comme ça. makoto ne veut pas de questions. il fait toujours en sorte de ne pas en poser lui-même. c'est comme ça, et parfois pas. le plus souvent, il déconnecte, ne prend pas la peine de s'en soucier un instant. son corps ne lui appartient plus depuis longtemps,
pourquoi voudrait-il en faire autre chose qu'une zone en perdition.
après tout, l'être humain a toujours eu un penchant pour la destruction.
- ça fait un bail que je t'ai pas vu, je savais pas que t'étais revenu en ville-
et bientôt il lui demandera de commenter la pluie et le beau temps? il fait nuit noire. qu'est-ce qu'il peut en savoir.
alors il l'embrasse, fort, si fort qu'il se dit qu'il aurait du s'occuper de ses lèvres trop gercées.
il se dit qu'il aurait du s'occuper de beaucoup de choses.
le miroir est froid contre son dos nu. on y a écrit des numéros de téléphone des filles du coin,
il est sûrement dans le lot.
tant pis, il a changé de téléphone en rentrant de toute façon. un cadeau de ses parents, pour repartir de zéro, comme si toutes les mauvaises rencontres pouvaient disparaître ainsi.
il serait avec elles, à l'heure qu'il est.
le mec est réglo, il a l'air de vouloir autant offrir que recevoir. certaines personnes se sentent aussi seules? makoto les plains. makoto se plaint. il peut le voir, essayer de lui procurer du plaisir, il y met de l'entrain. haut les cœurs. ça le fait sourire un peu. il aimerait lui dire d'arrêter, de ne pas se donner autant de mal. le fric, c'est déjà pas mal. et pourtant, il le laisse faire, légèrement fasciné. anesthésie générale, il n'y a que la douleur de cette légère balafre du miroir, qui s'insinue dans sa peau, à mesure que le temps passe. le temps passe toujours.
la nuit reste.


Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Lun 11 Sep - 17:34

ok d'acc rien que les infos c'est du lourd.
mdr. que des bgs sur ce fo.

bienvenue en tout cas

edit : qd j'ai appris que tu étais le duo du dc de lau' chaton



die again for u
Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Lun 11 Sep - 18:57

ptn taehyun jsuis fragilisée bye
en vrai jsuis hyper intriguée par ton perso gnnnh grv hâte d'en lire + donc jvais stalker sorry not sorry
et ce titre vaut de l'or jpp
BIENVENUE ET BON COURAGE PR TOUT ♥️♥️

Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Lun 11 Sep - 19:11

pa
ra
si
te





SADBOY ❀ et ils me cloueront sur le bois. comme il sait se taire songe-t-il.
Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Lun 11 Sep - 20:53

hey merci pour l'accueil vous êtes cutes

sehun, hi c moi
tu peux parler avec soohyuk le bg merci beaucoup en tout cas, ça fait plaisir, j'espère que la suite te plaira dis see u dans le game

jun, jiyongie my love, ça fait trop plaisir de le voir joué
merci, je vais rougir genre hanw c'est trop cute!! et puis je vais faire pour que la suite soit à peu près cool mais je promets rien

hina, yah
tu m'as séquestré pour que je vienne ici je te rappelle
(lava sur tes fesses bitch)




((MONEY// $$$ MAKER)
Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Lun 11 Sep - 22:14


MORTE
JE CONNAIS CE PSEUDO
donc je sais que ça va être bg
déjà le début le prouve
ET PUIS TAEHYUN ????
non respect
j'adore le pseudo aussi



bref, j'achète

BIENVENUE





☆★ i'll give you my
everything babe ☆★
Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Lun 11 Sep - 23:06

ok je suis fan.  
makoto c'est hyper cute ???
genre makoto ça fait petit gamin au fond de la classe tout silencieux qui balance les pieds dans le vide archi timide ???
+ taehyun mon fils.
mes feels explosent.
bienvenue sur by, j'attends du lourd, super hâte de voir la suite.  


Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Mer 13 Sep - 9:14

nao, !!!! cute
je connais ton pseudo aussi, gosh par contre j'ai une mémoire de merde je l'avoue
merci beaucoup en tout cas, et puis avec bogum?? obligé tu me laisses une petite place dans ta fiche de liens

nana, ouui j'aime trop ce prénom (non ce n'est pas à cause de free! nopnop :arrow: bon un peu) (et puis cette image, yES shy kid overwhelmed) mais bref, je suis contente que ça plaise! thank u, je vais essayer d'avancer ma fiche au mieux




((MONEY// $$$ MAKER)
Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Mer 13 Sep - 11:51

PUTAIN MAIS FEELS VIENNENT DE PRENDRE GRAVE CHERS EN 3 SECS
STP TAEHYUN??? JE L'AIME TROP, SUR IG IL ME SLAY A CHAQUE FOIS QU'IL POSTE UNE PHOTO, TROP DE HOTNESSEN LUI C CHAUD
ET CE DEBUT DE FICHE??? JE PLEURE??? C'EST QUOI CE PERSO ARCHI TROP COOL GRAVE MARRE
bienvenue sur by en tous cas, sens toi comme chez ici hein
courage pour le reste de la rédaction, écris-moi ce caractère que je pleure des paillettes
si t'as besoin de quoique ce soit, mp-moi oké




midnight.

Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Mer 13 Sep - 13:27

NON MAIS JE HURLE
TAEHYUN MI AMOR
ET PUIS CETTE FICHE JE MEURS
BIENVENUE





☆☆☆ i smoked 2 packs 'till the night, sip on red wine, i fall back.
Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Mer 13 Sep - 14:38

c pas faux,
j'te laisse une petite place dans mon lit si t'es sage.




SADBOY ❀ et ils me cloueront sur le bois. comme il sait se taire songe-t-il.
Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Mer 13 Sep - 17:55

Mori Eiji a écrit:

STP TAEHYUN??? JE L'AIME TROP, SUR IG IL ME SLAY A CHAQUE FOIS QU'IL POSTE UNE PHOTO, TROP DE HOTNESSEN LUI C CHAUD

I FEEL U SO MUCH
!!!!!

et merci merci merci, c'est grave cute, j''ai bientôt terminé d'ailleurs et j'espère que le reste plaira et gfaopfkzegj thks
j'hésiterai pas à venir te déranger alors
(et puis one plz genre??????????? my baby????? i??? cant????)

akemi : bcp trop de compliments, je sais pas quoi faire plz
merci beaucoup toi, c'est trop gentil on est tous d'accord sur taehyun à ce que je vois lmao

hina : u suck my dick  

Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Dim 17 Sep - 14:28

le délai pour ta fiche se termine demain, si t'as besoin de jours supplémentaires n'hésite pas à demander!!



midnight.

Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe | Mar 19 Sep - 9:05

hey je suis désolée! j'étais un peu bcp débordée ce week-end lmao du coup ouais j'aurais bien besoin de quelques jours de plus si ça dérange pas, le temps de rédiger l'histoire merci les chats!




((MONEY// $$$ MAKER)
Revenir en haut Aller en bas


 no homo.exe |



Revenir en haut Aller en bas
 
no homo.exe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: