fermeture
blossoming youth, a fermé ses portes, merci pour votre activité ! ♡

blossoming youth :: fiches de présentation
 
 หายใจ (lalin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


 หายใจ (lalin) | Dim 10 Sep - 4:31

Bai Lalin
nom, prénom: Bai Lalin. naissance, âge: 01 juin 1994 ❀ Bangkok origines: sino-thailandaises. signe: gémaux. statut civil: célibataire. orientation: hétérosexuelle. occupation: chercheuse en psycholinguistique ❀ intervenante auprès d'étudiants sourds-muets. situation monétaire: aisée. un péché mignon: un bon bain chaud. une peur: les hommes. une sucrerie: orange. une boisson: bubble tea. groupe: Kikyo.
doucetaciturnerêveusemélancoliquealtruistepudique  ❀ hypersensibleévitante  ❀ créativeà la dérive

Lalin, c'est une feuille d'automne qui voltige au vent jusqu'à ce qu'elle tombe par terre et que quelqu'un la piétine. Derrière son regard voilé, les plus sensibles y devineront un mal-être refoulé, mais la plupart des gens n'y verront que du feu. Lalin, elle est douce, trop douce, douce à outrance, vulnérabilité offerte au monde dont les gens abusent parfois. Petit oiseau émancipé de sa cage dorée, brûlant de voler de ses propres ailes mais incertain d'y parvenir, on la voit déambuler dans les rues au hasard, de part et d'autres fascinée ou terrorisée par son environnement ambiant. Lalin, elle a des rêves mais peu de vécu; le peu de vécu qu'elle possède lui laisse dans la bouche un goût doux amer qui la rend ambivalente, ne sachant plus si elle doit espérer ou se laisser aller à la désillusion, si elle doit faire confiance ou être en proie à la paranoïa... alors au moindre doute, elle fuit - c'est son modus operandi - se sauvant de ceux qu'elle aime par peur d'y laisser sa peau. Chaque fois qu'on pense la saisir, Lalin, elle se défile comme l'eau qui coule entre les doigts, et c'est probablement ce qui définit le plus la sino-thaïlandaise. En fin de compte, Lalin, on n'arrive pas à la définir, c'est valable pour les autres autant que pour elle-même.

Bébé éprouvette, Lalin est née grâce à la fécondation in vitro, ses parents étant incapables de la concevoir naturellement par eux-même sans aide médicale ❀ c'est de sa mère dont Lalin est la plus proche, les deux étant fusionnelles ❀ sa mère est muette, aussi Lalin a-t-elle appris le langage des signes dès la tendre enfance ❀ c'est également sa mère qui lui a appris à jouer de la flûte, cette dernière étant une musicienne plutôt douée ❀ jusqu'au collège, Lalin est passée par une ribambelle de tuteurs privés qui se déplaçaient chez elle pour lui enseigner ❀ son tuteur de sixième année était japonais et il lui a appris les bases de sa langue natale, langue dont Lalin reprendra l'étude à l'université ❀ Lalin est trilingue, ayant une bonne maîtrise du thaï, de l'anglais et du japonais. ❀ pour comprendre Lalin, il faudrait comprendre ses silences - le silence pouvant signifier toutes sortes de choses -  alors que les gens préfèrent le bruit. ❀ Lalin, elle fait des cauchemars sans fin, toujours différents mais toujours semblables, alors il lui arrive d'avaler des cachets pour sombrer dans les abîmes de l'inconscience - un sommeil profond mais jamais entièrement réparateur. ❀ la sino-thaïlandaise adore les oiseaux (son père lui a ramené un couple d'inséparables en revenant d'un voyage d'affaires) depuis qu'elle est toute petite - elle possède actuellement un canari qui répond au nom de Pika ❀ sa famille maternelle est propriétaire d'un club de boxe thaïlandaise respecté à Bangkok
nck
( personnage inventé ) bonjour, j'ai vingt ans et j'habite au canada (québec). j'en suis présentement à la première année au bac en études asiatiques à l'université, je suis chinoise d'origines et j'ai bien l'intention d'aller habiter en asie pour quelques temps d'ici quelques années. j'aime beaucoup la culture orientale (en particulier les livres, la musique et la bouffe) et j'aimerais devenir écrivaine.
( feat. jularat hanrungroj )


Revenir en haut Aller en bas


 หายใจ (lalin) | Dim 10 Sep - 4:37

éphémère
( la théorie du K.O. )
Que voulez-vous que je vous dise, que je suis née à Bangkok en 1994 au début de la saison des pluies, que je suis un bébé éprouvette né grâce au progrès technologique, que je me nomme Bai, qui veut dire blanc en mandarin, et que je me prénomme Lalin, qui veut dire lune en thaï. Bai Lalin. Blanche lune. Que voulez-vous que je vous dise encore, que j'ai vécu une enfance tranquille dans le confort, entourée de l'amour de mes parents, de mes grands-parents, que j'ai vécu une enfance dorée comme seuls certains enfants en ont la chance, recluse dans la demeure familiale. Que devrais-je vous dire, à vous qui ne me connaissez pas, à vous dont je ne connais rien, que devrais-je vous dire qui soit digne d'intérêt pour vous comme pour moi sans me compromettre ou compromettre ceux que j'aime. Peut-être pourrais-je commencer par vous parler de ma mère, de cette femme qui m'a porté dans son ventre pendant des mois et qui n'a jamais émis un mot de sa vie, cette femme qui est née dans les années 60, en plein milieu de la guerre du Vietnam, à une époque où l'américanisation de la Thaïlande allait à un train fulgurant et durant laquelle le climat politique était instable, enchaînant régimes autoritaires par-dessus régimes autoritaires depuis la seconde guerre mondiale. Ensuite, peut-être pourrais-je vous parler de mon père, fils unique d'une famille commerçante chinoise installée en Thaïlande depuis le début du vingtième siècle, ne partageant désormais avec leurs compratriotes plus qu'un nom de famille. Peut-être pourrais-je vous raconter la rencontre de ces deux-là, comment cet homme s'est épris de cette femme qui ne parlait pas et qu'il a demandée en mariage, mais certaines choses ne s'expliquent pas, elles se passent, c'est tout.

Lune. Nova.
Cosmos. Orion.

Adolescents, nous étions inséparables ; Nova, c'était ma soeur cosmique, Cosmos et Orion s'entraînaient sous la supervision de mon grand-père, tous les quatre nous fréquentions la même école, unis comme n'importe quel groupe de jeunes qui se montrent loyaux les uns envers les autres durant leurs années pubaires. À la sortie du lycée, nos diplômes en main, l'unité de notre groupe arriva à sa dissolution, car les jeunes ont tous leurs propres ambitions à poursuivre, comme Nova qui partit pour la gloire en Amérique, Cosmos qui retourna s'installer au Japon, Orion qui disparut sans jamais plus donner de nouvelles.... tandis que moi, je demeurais captive de ma tour de la solitude, coincée entre le silence de ma mère et l'absence de mon père - souvent parti à l'étranger pour affaires - mais ne vous y méprenez-pas, je ne leur en ai jamais voulu, la quiétude quasi-religieuse dans laquelle j'ai grandi m'ayant toujours plu. J'étais en deuxième année d'université lorsque je remarquai ce garçon qui aspirait à devenir un jour un astrophysicien illustre - mignon comme certains étudiants de fac le sont parfois. Par nostalgie, j'eus envie de faire sa connaissance, ce qui nous mena à nous fiancier, pour la simple raison qu'il s'agissait-là d'une bonne affaire, étant le fils et la fille de bonnes familles, mais quelques mois après la grande demande, il y eut cette soirée passée en compagnie de ce fiancé et de ses copains, soirée bien arrosée durant laquelle on s'est mis à me dire : "Putain que t'es belle, Lalin, fais-voir ce que tu caches sous cette robe," en me cajolant; la suite je vous laisse la deviner.... tout ça pour dire que le dépouillement de mon innocence survint non pas une, mais deux, trois fois sous le regard embrumé de celui qui était supposé devenir mon mari -  futur mari qui à ce moment-là était trop défoncé pour lever le petit doigt. Le drame survint sans la moindre protestation émise de ma part, car on ne sait pas hurler lorsqu'on a été élevée dans le silence, on ne sait pas se défendre lorsqu'on a été élevée dans un sanctuaire.

J'ai pris mes cliques et mes claques et je suis partie.
Aujourd'hui je mène une étude sur la population malentendante.
J'aimerais effacer ce qui s'est passé, mais cette nuit reste à jamais gravée dans ma mémoire.
J'aimerais pouvoir entamer un nouveau chapitre, mais je n'arrive pas à y aposer ma plume.
Une seule chose est évidente : je ne suis sûre de rien, de rien.


Revenir en haut Aller en bas


 หายใจ (lalin) | Dim 10 Sep - 9:46

alors là laissez mon cœur et mon âme  hurler parce que jularat est tellement douce, tellement parfaite, que jsuis obligée de laisser mes feels s'exprimer.   i die every fucking time quand elle apparaît dans mon fil instagram. every. fucking. time.
j'aime d'amour l'occupation genre. waouh. on dirait mon plan de carrière presque dis ça m'emeu.  
ensuite le prénom est trop trop cute je fonds et first thaïlandaise du fo tu mérites un truc mais quoi jsp encore.  
trop hâte de tout tout lire, bienvenue sur by.    


Revenir en haut Aller en bas


 หายใจ (lalin) | Dim 10 Sep - 11:50

elle est trop belle ta nana
et ton métier j'aime beaucoup
bienvenue


Revenir en haut Aller en bas


 หายใจ (lalin) | Dim 10 Sep - 12:08

wah, real beauty.
bienvenue et bonne chance pour ta fiche !

Revenir en haut Aller en bas


 หายใจ (lalin) | Dim 10 Sep - 15:28

la célébrité + le prénom archi cute + les origines + le caractère
bienvenue parmi nous !! si tu as la moindre question hésite pas, le staff est là


Revenir en haut Aller en bas


 หายใจ (lalin) | Dim 10 Sep - 15:42

prénom trop cute + ava de ouf + cara amazing = équation du bonheur


Revenir en haut Aller en bas


 หายใจ (lalin) | Dim 10 Sep - 17:56

vous êtes trop chou
@nana : i know, jularat est juste c'est une honte qu'elle n'apparaisse pas plus souvent sur les fow   j'ai dû passer une commande sur bazzart parce que personne ne graphe sur elle    
et puis la linguistique c'est grave cool, moi j'ai choisi d'étudier les langues mais ça se recoupe  
la thaïlande c'est trop   c'est un de mes dadas en ce moment (muay thai girl screaming)    

@akemi : rhoo la la ton prénom me fait penser à Akemi dans la saga de la Pierre et le Sabre d'Eiji Yoshikawa   merci pour l'accueil  

@hinata: merci  

@kiba: contente que le perso soit bien accueilli, j'étais hésitante à m'inscrire au début en me demandant si le fait qu'elle soit thaïlandaise allait me causer un lapin  

@sehun : sur le coup j'suis partie en panique, you know je me demandais pourquoi quelqu'un écrivait en bleu, jusqu'à ce que je lise de quoi il en retourne merci pour l'accueil


Revenir en haut Aller en bas


 หายใจ (lalin) | Lun 11 Sep - 15:35

euh mais c'est qui cette douceur????? je connaissais pas jularat mais quelle beauté
et le pseudo j'adore
ce personnage c'est trop bô???? je hurle
bienvenue par ici ma belle, j'espère tu te plairas par ici
si t'as besoin, n'hésite pas à me mp oké!!




midnight.

Revenir en haut Aller en bas


 หายใจ (lalin) | Lun 11 Sep - 22:09


TON TITRE
j'étais attirée jpp
je rejoins tous les autres mais ??
déjà cette fiche ??
ET CETTE DEMOISELLE ??

bienvenue par ici
trop de beauté  

EDIT : + le pseudo





☆★ i'll give you my
everything babe ☆★
Revenir en haut Aller en bas


 หายใจ (lalin) | Jeu 14 Sep - 5:49

Vous êtes adorables
Ma fiche est terminée, en espérant que cela convienne


Revenir en haut Aller en bas


 หายใจ (lalin) | Jeu 14 Sep - 14:54

c'est la journée de la pls j'ai envie de faire un câlin à ta lalin elle est toute douce et l'histoire, je m'attendais pas ça c'est genre horrible (enfin le deuxième paragraphe, la fin j'étais ) mais bref, ta beauté est toute douce, je te valide et bon jeu par ici
bravo prénom, t'es validey !

tu es enfin membre de blossoming youth, bon jeu !







☆★ i'll give you my
everything babe ☆★
Revenir en haut Aller en bas


 หายใจ (lalin) |



Revenir en haut Aller en bas
 
หายใจ (lalin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: