fermeture
blossoming youth, a fermé ses portes, merci pour votre activité ! ♡

blossoming youth :: welcome homeAller à la page : 1, 2  Suivant
 
 d e a t h l e s s
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


 d e a t h l e s s | Lun 4 Sep - 0:47

umezawa sakiko
nom, prénom: 梅澤 branche tranquille d'un arbre plutôt modeste, sans ego particulier. 咲子 l'enfant qui s'épanouit, qui aurait dû. aujourd'hui c'est dur, ça relève du rêve, du cauchemar et de la hantise. sakiko ça peut paraître doux aux oreilles comme faire grincer des dents, y'a pas de juste milieu, y'en a jamais eu: des fois certaines caresses se ressentent comme des claques, frappent de plein fouet sans crier gare, niquent le concept entier. naissance, âge: la capitale depuis toujours; tokyo et sa magie morne mais tranquille, intemporelle autant que contemporaine depuis quatre-vingt-douze, décembre vingt-huit. origines: le drapeau japonais qui flotte haut dans les cœurs depuis des générations. d'autres nuances de rouge pourtant, venues du continent et noblement portées par ces femmes de la chine impériale, aujourd'hui mères de, grand-mères de, ou mortes. signe: écrire ici. statut civil: tu as toujours été une bourrue de travail, du genre à mettre tes études sur un piédestal, sans jamais considérer le moindre divertissement ; ni fêtarde, ni débauchée, trop décidée pour être flemmarde. d’où tes relations peu nombreuses, voire presque inexistantes: tu ne prends pas particulièrement de plaisir à t’étaler sur ta vie privée, sachant que tu préfères opter pour le “célibataire sans histoires, bien trop occupée”.pourtant y’en a un qui cultive encore un terrain dans ton cœur de suie malgré votre rupture pleine de lâcheté et les années qui ont passé ; jardin secret que tu n’aurais dévoilé pour rien au monde (((hiroki))) si tu avais emporté tes mots de passe psychologiques jusque dans la tombe. orientation: par le passé pieds et poings liés dans ses projets de carrière - ton indifférence de nombreuses fois questionnée. techniquement attirée par les hommes, actuellement loin d’autant s'y intéresser comme d’autres. occupation: rigueur, grâce, passion - un cygne blanc parmi tant d'autres, avec son menton haut et ses pointes blessées. seulement toi, tu n'exécutais pas simplement un schéma, des règles, quelques pas: non toi tu volais toute aile dehors, à ne faire qu'un avec les nuages. si légère, si confiante, qu'une nuit de représentation, la gravité t'a arrachée du ciel, te rappelant ainsi d'où tu étais censée dépendre dans un craquement sordide. affreux caneton qui depuis ne danse plus, si ce n'est pour se voir échouer encore. situation monétaire: parents humbles, sans gros trous dans le porte-monnaie, qui ont ce qu’il faut pour vivre sans trop se plaindre. cliché du petit bout de femme qui plus en voulait, en revendait: celle qui se savait capable de tout, qui s’en donnait surtout les moyens, et qui s’en récompensait avec chaque réussite. petit boulot sur petit boulot pour pouvoir nourrir ses aspirations de ballerine, payer l’école, se faire un nom, grimper les échelons, gagner plus ; compte en banque qui aujourd'hui ne sert plus vraiment à sa détentrice avec sa perte d’amour pour les formes et les couleurs, qui laisse sa modeste fortune dans les mains d’un autre. un péché mignon: les garçons, surtout les “mauvaises” graines. pas ceux qui sont pourris jusqu'à la moelle, déloyaux, mais ceux qui ont endossé le statut parce que la société n’a pas su les traiter autrement. c’est plus fort que toi, de laisser tes yeux cosmos se perdre sur un beau sourire, une paire de fesses ou une aura un peu mystique - à décoder. attraction dangereuse pour l’envers de ton décor, pour ce que tu ne pensais jamais devenir ; chaos. nul réel besoin cependant d’avoir leur numéro dans ton répertoire, ou de faire leur connaissance histoire de. ça a toujours été de loin, timide, bien gardé - juste pour regarder. une peur: disparaître. pourtant c'est ce qui se passe en ce moment: tu te délabres, tu t'oublies, tu t'effaces. une âme errante qui s'attaque aux vivants de temps en temps, qui s'égare sans s'arrêter dans les gares, qui divague dans les yeux-océans des gens, qui déambule et vagabonde et galvaude sous les étoiles sans visage ni bon sens. tu persistes à exister malgré les pilules et les douleurs du corps et du cœur qui te bêchent des crevasses un peu partout; être, tu ne sais plus. et par conséquent, tu nourris de plus en plus dernièrement cette angoisse grandissante de t'assoupir et de ne plus jamais revenir: crainte de t'amouracher de tes fantaisies fictives et d'ainsi t'évanouir de la réalité pour de bon - crever. une sucrerie: c'est pas vraiment quelque chose dont tu es fan, le sucre, même si t'oserais jamais refuser une occasion de faire plaisir à ton palais. une boisson: rien d'officiel non plus. autrefois tu te butais à l'eau plate parce que.. c'est bénéfique pour à peu près tout? mais depuis que tu sais où regarder, ce sont les réserves d'alcool de la petite désœuvrée qui pâtissent de ta propre tristesse: ça fait de ces trucs à tes méninges quand c'est combiné aux cachets, de quoi mettre pour quelques heures un stop au stress. groupe: ヒガンバナ fleur des spectres, fleur de l'enfer. l'orpheline, métaphore poétique qui tourne la mort en quelque chose de beau, le sang en rouge flamboyant.
bornéeinstablecontrairetumultueuseabsenterancunièrenerveuseexigentefaroucheen mal d'amourintrovertiedéprimée.

sakiko dis-leur ce qui se trame, ce qui se passe ; dans ta tête, dans ta vie. prends ton temps, reste calme, respire. parle, n'aies pas peur, sois audacieuse.

pourquoi tu pleures? pourquoi tu fuis?
arrête de crier. arrête s'il-te-plaît.
tu veux qu'on t'écoute, qu'on te prenne par la main pour t'enlacer quelques minutes, mais tout ce que tu fais c'est repousser. tu ne sais même plus si ce sont tes mots ou ta personne qui révulsent les gens.

(ange vil, doux diable)
en même temps, tu ne fonctionnes plus autrement. t'as des revolvers dans le regard, le chaos sous les yeux, une langue qui ne fait que blesser, du sang sur les mains, de l'amertume plein les reins. et si ce n'est pas le cas, c'est bien parce que t'as l'esprit loin de tout, perdu dans les limbes d'une vie condamnée. foutue comme ce cerveau ruiné qui ne marche plus que sur des coups de jus souvent mauvais.

(chimère)
t'es le pacifique infernal, foudroyant.
le dément mélancolique qui souffle son spleen au gré du vent, qui s'embrase avec ses houles monstres, qui hypnotise avec ses faibles vagues.

et des fois, on peut se voir en toi,
parce que tu nous renvoies des mirages ((nos visages)) au clair de lune.

avant la descente aux enfers, sakiko c'était quelqu'un d'autre. une autre femme ; ambitieuse, dédiée à ses rêves, indépendante, perspicace, sérieuse. la plus grande fierté de ses parents, une étoile montante, promise à de grandes choses. d'excellents résultats pour une enfant modèle à qui tout souriait ; une belle plante dans une belle serre, gardée des insectes parasites et de la déshydratation. quelques difficultés cependant à associer vie professionnelle et vie privée, à partager toutes ses idées avec les autres, à enjamber la barrière de la timidité sans jamais se retourner - une fille un peu nébuleuse qu'aucune corruption n'était supposée atteindre. ❀ la danse - depuis le berceau, avec ces princes et princesses en harmonie et collant à l'écran. tutu à la taille depuis ses trois ans ; disciplinée dans chacune de ses entreprises, inspirée par chaque note et chorégraphie. le pas qui s'est transformé entre-temps, d'abord pour perfectionner la démarche sur scène, mais qui depuis s'est incrusté dans le mécanisme comme un rouage indispensable: sakiko qui ne marche plus les talons ancrés dans la gravité, qui sans chaussures flotterait, s'envolerait presque malgré les maux et blessures de ses pieds-martyres. sakiko qui se fichait un peu d'eux et de leurs peines même si elle en prenait constamment soin; elle avait la tête ailleurs, aspirée par ses rêves d'obtenir un jour cette grande carrière à laquelle elle se dédiait à chaque inspiration - faire un jour partie des étoiles, de ces grandes ourses qui émerveillent le reste du monde avec leur diadème et leur grâce éternelle. ❀ la douleur qui connait ses remous, aussi imprévisible que son hôte. sakiko qui souffre à l'aveugle, les sens en alerte, qui tente maladroitement de remédier aux problèmes dont elle ne connait plus l'origine. tantôt la jambe, tantôt les nerfs, tantôt la cage thoracique, tantôt l'ego. dépendance malsaine pour ces pilules qui étaient censées mettre un terme à tous ses malheurs, qui au final ne font petit à petit plus que l'avaler toute crue. lunatique qui dépend d’autrui, d’aucun mais aussi d’une seule personne - un ménage capricieux sous le toit de nao depuis que sakiko y est venue en catastrophe sans ne plus jamais vouloir crécher ailleurs. tandem familier qui ne sait fonctionner autrement que dans les élans de colère irréfléchis et les rabibochages blessés, une dynamique de virulence fraternelle bâtie avec le temps, malgré la tragédie partagée, suite à cette promesse tue de toujours revenir vers l’autre, coûte que coûte. ❀ un fantôme depuis, en mal-être, mal d'amour, mal de tout. dame blanche que tout transperce, qui ne ressent plus ou qui feint de ne plus rien ressentir. la dépression qui la cloître entre quatre murs, planquée derrière les rideaux et les draps, qui la rend sourde, léthargique face à la vie, frigide face à ses fruits. trou noir qui vomit aujourd'hui ce qu'il regrettera demain, qui ne supporte même plus la lumière du jour ou de voir quelques sourires par sa fenêtre ; astre aux yeux morts qui a laissé les nuits de sommeil loin derrière, lune qui les yeux fermés s'abandonne aux limbes crépusculaires. ❀ et c'est dans ce noir total qu'elles lui sont tombée dessus tels des bêtes à bout. le cri strident d'un pack de solitaires qui l'appelle dès lors, sorcières qui s'adonnent et s'emmerdent et s'éprouvent entre elles comme des furies aux hurlements d'agonie. la chimère qui s'est faite une place parmi elles malgré ses tendances absentéistes, suprême supposée d'un clan qu'elle ne domine seulement que par son âge. de totales étrangères qui sont devenues des phares et des ancres et des repères, à leur façon. des sœurs dont sakiko ne connait pas grand chose au final, mais auxquelles elle a fini par se raccrocher avec ses griffes et ses crocs.
kawaiinekoj
( la lune d'emiko ) j'suis l'mari idéal vs savez,
bae hiro m'a dit d'venir alors j'suis venue lol


bref sinon joyce elle est pas intéressante
elle mange tt le temps
dort tt le temps
chante et danse tt le temps
.......... askip elle boit plus d'eau dernièrement pr glo up mdr
( feat. zhang xin yuan )


Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Lun 4 Sep - 0:47

un amalgame de peur et d'espoir
( maux dits )

un jour on est venus au monde
et depuis
on attend que le monde vienne à nous


some screamed pride
some screamed hope
some screamed rage,
but they all screamed alike.



[ j't'appelle, j'suis en +33 ]
c'est pas mon téléphone mais t'entends ma voix


need you for the old me
need you for my sanity
need you to remind me where i come from
can you remind me of my gravity?

ground me when i'm
tumblin'
spirallin'
plummetin' down to earth

(you keep me down to earth)


parce qu'importe c'que j'fous,
à la fin de la journée j'me meurs seule


but stay woke!
niggas creepin': they gon' find you, gon' catch you sleepin'
now don't you close your eyes!


Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Lun 4 Sep - 6:28

wjsjjwjs ah
the queen is there  
bon sinon, que dire, ce pseudo, cet avatar, ta plume, je pleure x 8000 ?  
 
non sérieux j'ai hâte d'en lire plus, bienvenue par là et bon courage pour la suite
+ désolée pour le lien jpense pas pouvoir t'aider beaucoup, nahoko est pas très aimable honestly, à moins que ça puisse donner quelque chose d'intéressant mais dudjdhw, tu vas sûrement trouver quelqu'un de mieux placé hein    


Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Lun 4 Sep - 9:31

MAIS TOI ICI



queen graphique
je suis outrée

on oublie le projet saanapasmarché ?


SINON BIENVENUE
et t'es grave ravissante ??



@umezawa sakiko a écrit:
btw je cherche du soutien financier pour le projet sakiko
C'EST D'UNE IMPORTANCE CAPITALE LOL
un bon samaritain ou une bonne samaritaine qui l'entretiendrait par pitié et/ou autre (un lien plus fort genre), s'assurer qu'elle finisse pas seule, ou morte ((ou les deux)) - soit c'est ton argent, soit c'est celui de sakiko, on verra:
famille (j'peux changer mon nom de famille y'a pas de soucis) grande amitié coloc voisin(e) sugar stranger jsais pas c'est comme tu veux vraiment, c'est ultra libre    

((((a archi la flemme de faire un pré-lien plus tard so why not nOW))))

nao a pas de money, c'est une bitch pas forcément sociable à fond mais bon, on peut trouver un petit truc quand même
tu pourrais parler un peu du caractère de sakiko ?

MAIS BREF BREF
si tu as besoin, le staff est là


Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Lun 4 Sep - 12:41

bon j'ai raté tous mes preums
choquée et déçue par moi
dsl i failed you


MAIS CE DEBUT DE FICHE JE SUIS EN PLS
OMG LE CYGNE BLANC QUI S'EST ECRASE (concrètement i'm all for les référence du lac des cygnes :'()
genre j'ai tellement hâte d'en lire plus, genre ce perso est tellement intéressant et sous ta plume il l'est encore plus (oui je m'extase sur le peu que t'as déjà écrit yakoi)
après pour le lien de quelqu'un qui l'entretient je me dis que d'une certaine manière emiko pourrait peut-être convenir ??? je sais pas à voir avec toi ou koa par mp
anyway
bienvenue ici et merci de prendre la lune d'emiko




❝ if these walls could talk ❞
Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Lun 4 Sep - 12:47



Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Lun 4 Sep - 13:05

BDGHJKFGH
bon eiji galère déjà à se faire vivre tout seul donc il peut pas prendre quelqu'un d'autre dsl mais le cœur y est juste pas la monnaie
STP LE PRE-LIEN L'AVATAR TOI????? OKI C LA BEAUTÉ TOUT CA
puis ta plume je
bienvenue sur by joycqueceline, courage pour la rédac bb
MP MOI SI T'AS BESOIN OKE
LUUUUUV




midnight.

Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Lun 4 Sep - 13:10

quand je t'ai vue




Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Lun 4 Sep - 13:56

ceci suffira



Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Lun 4 Sep - 15:08

t'es trop belle, ta plume n'en parlons pas  
JE MEURS DÉJÀ, LES WITCHES ELLES VONT NIQUER LE GAME      


Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Lun 4 Sep - 15:21

ZAFDEJFNEJNF STARFOUFOU MAIS
LA CRÈME DE LA CRÈME EST ICI JE SUIS MORT ((aux anges))
ça va m'en faire du binge reading là

nahoko/ (j'ai lu sugaya, sugar....... faut que j'arrête d'être 1 michto)
mais my gaaaaaahd ad(s)l tv!!!!!!!!!!! chui émotion
 
c'toi la reine de quoi tu parles

ET TOI AVEC SERENA WSH
"pas aimable" ça fait deux des baisers sur tes fesses

______________

nao/ t'sais qu't bo avc ton avatar? jm bcp, c kel marque? (NAN J'RIGOL)
OUI C MOI ((((((AGAIN))))) (on avait dit qu'on oublierait cet événement importun  )
hé mais vous voulez vraiment m'finir samer, vs êtes d fous à m'titrer royauté

j't'envoie un mp tqt bb

______________

emiko/ !!!!!!!!!!!!! jpleur
LE LAC D CYGNES C MA VIE 1 PEU BCP ((TCHAIKOVSKI PERE DU PEUPLE))
ezjfefnjn c'est trop d'amour jpp
 
merci à toi pr cette perle!! jspr ne pas vous décevoir, avec moi on sait jamais lol  

______________

kiba/    

______________

eiji/ argh!!!!! throwback to quand j'jouais jungha et qu'son nom c'était mori  
C'TOI QUI EST BEL REMEMBER
jsais plus où me mettre merde merci bb, jspr tu m'as gardée une place dans tes liens ofc  

______________

sehun/              
(((se connaitrait-on? #mémoiredemerde)))

______________

hiroshi/ choké dessu
j'attends ma lettre d'amour ofc
   

______________

akemi/ t'es trop mims, je retourne la disquette
VIVE LES FOLLES


Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Lun 4 Sep - 15:57

je suis pas validé, j'ai même pas commencé ma fiche, mais bienvenue queen du graphisme



    je suis un éternel inadapté
    Ce sentiment me suit depuis toujours Mais m’accompagnera-t-il jusqu’à jamais Suis-je condamné à rester à la bourre Tout au fond du train jusqu’au dernier arrêt Je suis un éternel inadapté Je ne sais pas comment me comporter Comment bien présenter en société Je je je... arrrghuighczezefe ! + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Lun 4 Sep - 19:20

iajzbskssbdjd ah chui touchée
ça fait plaisir de te voir ici aussi


Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Mer 6 Sep - 9:14

mais quelle queen omg
jsbsisbsidbsibzjs
je pleure
cette plume
ce visage
et toi
et puis tout omg
S'sbjsbdkdbkd
bienvenue à toi beauté et bon courage pour la suite


Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s | Mer 6 Sep - 18:01

Heu. Ex d'hiro.
Bonsoir.



(( bon sinon, au dela du perso qui rage déjà je sens que ça sera drôle oh bah cette plume
cet avatar
j'pleure comment
bienvenue, bon courage pour cette jolie fiche
et je n'ai plus de mots pour ce style. ))

Revenir en haut Aller en bas


 d e a t h l e s s |



Revenir en haut Aller en bas
 
d e a t h l e s s
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: