fermeture
blossoming youth, a fermé ses portes, merci pour votre activité ! ♡

blossoming youth :: welcome homeAller à la page : 1, 2  Suivant
 
 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Ven 1 Sep - 23:12

moon satoshi
nom, prénom: moon satoshi naissance, âge: 12.04.94 à Séoul origines: Japonaise/Coréenne signe: bélier statut civil: single lady orientation: hétéro tendancieux occupation: étudiant en médecine/serveur chez Mcdo situation monétaire: PAUVRE, SI PAUVRE un péché mignon: fasciné par la mort (c'est mignon OK ?) une peur: Pédophobie une sucrerie: Pepero une boisson: Ramune groupe: Higanbana
ManipulateurHypocriteAttentionnéHaineuxIntelligentMaladroit.

Un peu perturbé, un brin dérangé, hanté par une jeunesse brisée, il est néanmoins souriant, pour ne jamais attirer l’attention, qu’on ne s’inquiète jamais. Parler de lui est un calvaire, il préfère parler des autres. Un brin de malice, quelques touches d’humour. Il est totalement différent en société qu’il ne l’est avec sa famille. D’un côté l’étudiant studieux, parfois dépassé et maladroit, de l’autre, un grand frère parfois trop protecteur, stricte. Il veut simplement s’assurer de faire d’eux un jour des adultes responsables, avec une vie correcte. Cynique et adepte de l’humour noirs, il ne lui faut que ça pour le faire rire.

Fut un temps où il avait un grand frère de quinze ans son aîné, Feu Jinki comme on peut désormais le nommer ❀ Il est devenu le tuteur légal de son frère et de sa sœur l’année de ses vingt ans, donc de la majorité au Japon ❀ Fascination perturbante pour la mort et les cadavres, il aurait pu mettre sa passion au service du mal en se prenant Dexter comme modèle, mais devenir médecin légiste, c’était quand même plus accessible. ❀ Se faire insulter de fils de pute ne l’a jamais vraiment choqué. Enfin bon, si ta mère est infirmière, tu t’offusques pas qu’on te traite de fils d’infirmière, soyons logique cinq minutes ! ❀ En tant qu’étudiant en médecine, il aime tester les limites de son corps avec alcool, drogue et toutes substances susceptibles de lui faire oublier combien son frère est con. ❀ Il aime son frère, hein ❀ Et sa sœur ❀ Parfois, il aimerait les abandonner sur l’autoroute ❀ Mais il irait les chercher ❀ Peut-être ❀ Satoshi aime tout contrôler, tout manipuler, il ne laisse rien au hasard, il n’a aucune limite pour obtenir ce qu’il souhaite ❀ Il est abordable, accessible et plutôt sociable, mais au fond, il n’arrive pas à s’attacher à d’autre personne que son frère et sa sœur. Ils sont les plus important pour lui et Satoshi leur voue un amour inconditionnel. ❀ Il fait parfois semblant de ne pas savoir parler Japonais quand on lui parle dans la rue quand il a la flemme ❀ Jamais il ne l’avouera, mais il a un bon nombre de peur totalement irrationnel et possède un bon nombre de tocs Même s'il ne l'avoue pas, il a des peurs irrationnelles qu'il n'arrive pas à contrôler. Peut-être bien qu'il pleure quand il voit un pigeon mais ce serait moche de le juger pour ça. ❀ Il cache beaucoup de choses à sa famille, notamment à sa petite sœur, principalement pour les protéger.
every
( personnage inventé )je suis toujours plus vieille, ça me fatigue  
( feat. kim jong in)


Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Ven 1 Sep - 23:12

You won't hurt me anymore
( stronger )
Une beauté fatale, on la reconnaissait pour ça dans le quartier. Les hommes se retournaient sur elle, sur son corps si bien fait, on admirait son visage fin, ses grands yeux, ses jolies lèvres et son petit nom. Elle s’appelait Min Hee, mais c’était rare qu’on l’appelait, on préférait la siffler, ou juste lui faire un geste de la main. Une femme parfaite, si douce, tendre, la meilleure des Maman, c’était ce que Satoshi disait toujours. Un jour, quand il serait plus grand, il voudrait se marier avec elle. Il percevait encore son petit sourire, alors qu’elle lui répondait que ce n’était pas possible. Quand il serait grand, elle serait vieille, il trouverait une fille de son âge, plus jolie, qu’il pourrait aimer tout aussi fort. Cette idée semblait absurde à l’oreille de l’enfant, mais il haussait les épaules. Elle verrait bien par elle-même. Puis, elle avait déjà quelqu’un, son Papa. Ils n’étaient pas mariés, il n’était pas souvent là, en général, il rentrait tard, mais venait toujours le saluer. Il les aimait tous les deux, il aurait aimé qu’ils ne soient qu’eux trois. Mais il y avait une autre personne. Jin Ki, son frère aîné. De quinze années. Sa mère lui avait expliqué qu’elle l’avait eu avec son amoureux d’école, quand elle avait tout juste quatorze ans. Il n’avait pas réalisé à l’époque combien c’était jeune, combien c’était bizarre. Satoshi n’aimait pas Jin Ki. Il s’amusait à l’effrayer, à lui faire peur, à le menacer dès que leur mère avait le dos tourné.

Sa mère adorait les enfants. Mais il aurait aimé rester unique. Quand elle vint lui annoncer qu’elle attendait un bébé, pas une once de joie. Il boudait un peu. Pourtant, elle avait réussi à le convaincre. Un nouveau copain, un camarade de jeux, il ne serait jamais seul avec lui ! Ce n’était pas comme avec son aîné, qui était trop grand pour jouer avec lui. Satoshi finit par accepter. Tsuneyoshi était plutôt mignon, il finit par l’accepter rapidement. Ce petit bonheur fut de courte durée. Son père, déjà si absent, décida de l’être de façon permanente. Il entendait les hurlements, les supplications de sa mère pour qu’il reste. Satoshi ne comprenait pas ! Le bébé criait dans son berceau, personne ne venait l’arrêter. Pas même Jinki, qui prit néanmoins le temps de lui expliquer la situation avec son cynisme et sa froideur habituels. Elle ne peut pas s’empêcher de baiser tout ce qui bouge. A trois ans, c’est des mots qu’on a un peu de mal à comprendre. Il l’avait fixé avant de courir dans sa chambre. Si ses mots restaient totalement incompréhensibles, il parvint à y trouver un sens par la suite.

Il était parti, sans donner de nouvelles, ni d’adresses. Ce n’était pas grave. Selon sa mère, ils n’avaient de toute façon pas besoin de lui et l’enfant qu’il était y croyait. En y repensant, Satoshi réalisait dans quel merdier ils étaient. Son père avait toujours ramené l’argent. Rapidement, ils rendirent leur appartement pour un autre en périphérie, bien plus petit, dans un quartier mal fréquenté. Des hommes défilaient chaque jour dans la chambre de sa mère, les uns après les autres, il les regardait entrer avant de fuir dans la chambre qu’il partageait avec son aîné, de plus en plus étrange, tenant des propos qu’il ne comprenait quasiment jamais. Elle se faisait payer pour baiser. Qu’est-ce que ça voulait dire, ça, encore ? Il avait demandé à Tsuneyoshi, mais à part quelques gazouillis, aucune réponse crédible. Déception.

Il grandit, sa mère semblait toujours plus fatiguée, épuisé, elle avait trouvé un autre petit boulot, faisait toujours venir ces hommes. Jin Ki le terrifiait toujours plus, s’amusant à lui raconter des histoires sordides pour l’empêcher de dormir. Il commençait à s’en prendre au plus jeune, penché au-dessus de lui, s’amusant à le faire crier par diverses techniques. Leur mère n’avait plus le temps de s’occuper d’eux, et la fin du monde arriva réellement à l’aube de l’an 2000 : elle tomba enceinte à nouveau. Le père ? Elle n’en savait rien. Elle tenta de leur faire croire que c’était le même qu’eux, qu’il était revenu de son Japon natal pour un dernier câlin. Mais non, rien de tout ça. Elle ne savait juste plus. Jin Ki travaillait depuis quelques années déjà, son tempérament colérique le faisait souvent perdre son emploi, pour lui, faire des études étaient exclus. Il n’avait même pas fini le lycée. Les mois passèrent, c’était surtout lui qui ramenait l’argent, sa mère vivait une grossesse difficile, de plus en plus compliqué. Quelque mois plus tard, une petite fille vint au monde. Shizuna, pour donner l’illusion qu’elle était Japonaise aussi.

Elle était adorable, et si petite. Elle ressemblait à leur mère, nul doute qu’elle serait un jour tout aussi jolie. Un bébé adorable. Mais il ne l’aimait pas. Satoshi n’arrivait pas à l’aimer. Parce que le début de sa vie marqua la fin de celle qu’il aimait plus que tout au monde. Sa mère poussa son tout dernier souffle en mettant ce bébé au monde. Une fille, elle avait pourtant longtemps attendu d’en avoir une. Une petite Princesse. A cinq ans, il se sentait déjà concerné par leur avenir. Est-ce que leur père allait revenir les chercher ? Au moins lui et Tsuneyoshi ? Il s’en fichait, de Jinki et Shizuna ! Il priait pour ne plus jamais les revoir ! Pourtant, le destin le trahit à son tour. Majeur, leur grand frère put sans problème les adopter. Le calvaire pouvait enfin commencer. Satoshi réalisait combien il avait été dans la retenu auparavant. Il ne savait pas pourquoi il avait accepté de s’occuper d’eux. Il les détestait, il les haïssait. Une assistante sociale passait parfois, la voisine s’occupait de Shizuna, ce n’était pas facile, un bébé. Satoshi aimait quand ces femmes venaient. Jinki se contenait, ou il partait, et lui et Tsuneyoshi pouvaient enfin souffler.

Les années passèrent, Shizuna grandissait, pourtant, il ne parvenait pas à l’aimer, pas à lui parler. Il fallait ce fameux déclic, quand elle n’avait que cinq ans. La première fois que Jinki décida de lever la main sur elle. Il n’avait rien pu faire, il avait attendu que son frère s’en aille pour se pencher au-dessus d’elle, surpris de la voir se protéger de ses bras, comme s’il allait s’en prendre à elle à  son tour. Non, il ne voulait pas être ce frère-là, il ne voulait pas provoquer la peur. Il réalisait qu’il avait un rôle, le rôle du véritable grand frère. Il devait les protéger. Plutôt que de la frapper, il l’avait prise contre lui, pour la rassurer. Lui faire comprendre qu’il était là. Qu’il serait toujours là, pour elle et Tsuneyoshi. A trois, ils étaient une vraie famille et un jour, ils seront plus fort que Jinki. Il ne pourrait pas leur faire du mal éternellement. Il était plus grand, plus fort, mais cette emprise n’était pas éternelle. Cette prise de conscience n’empêcha pas les coups, les insultes, la perversion de son grand frère dans ses pulsions de terreur et les traumatismes qu’il se plaisait à leur infliger.

Dix-huit ans. Dix-neuf en Corée. La majorité. Satoshi avait terminé le lycée, il travaillait. Ses résultats avaient toujours été exemplaire, mais il ne pouvait pas aller à l’université. Son but principal était de récolter de l’argent pour quitter cet appartement, fuir loin de son frère. Il ne le terrorisait plus. Satoshi était plus grand, sans doute tout aussi fort, même s’il n’était pas vraiment doué pour se battre. Les mots de son frère ne le touchaient plus, ne l’impressionnait plus. Il savait qu’il continuait à s’en prendre à Tsuneyoshi et Shizuna quand il n’était pas là, devant lui, il n’osait plus, se faisant plus discret, plus calme. Bientôt, ils pourront mettre une croix sur lui. Le bientôt était arrivé plus vite que prévu quand, en rentrant chez lui, il tomba sur son corps, inerte. Il le fixa longuement, ressentant un mélange de fascination et de satisfaction. La peur ne l’avait même pas effleuré. Un peu de sang, rien de bien méchant, on lui avait brisé la nuque. Tsuneyoshi l’avait fait. Il avait juste voulu défendre sa sœur, et l’aîné ne chercha pas à le blâmer. Ils étaient enfin totalement libres. Et pour ne pas risquer de se faire enfermer, il cacha le corps avec minutie durant la nuit, personne ne pourra jamais le retrouver. Ils attendirent quelques jours avant de signaler sa disparition.

Jinki était déjà connu là-bas, pour son instabilité psychologique, on ne chercha même pas réellement à faire d’enquête, comme si tout le monde se fichait totalement de lui. Satoshi savait qu’un jour ou l’autre, quelqu’un risquait de se pencher sur cette disparition, ils devaient s’en aller. Il termina l’année, travaillait de longues journées, cumulant les emplois. Une fois assez d’argent de côté, ils quittèrent la Corée, s’envolant au Japon. Pour retrouver Papa, selon ses explications vers Shizuna. Elle était encore si jeune, il devait la protéger. Prendre soin d’elle. Qu’elle oublie tout ça.

Trois ans déjà qu’ils foulent le sol japonais. Tokyo est une ville gigantesque, il avait eu du mal au début. S’ils avaient appris le japonais, il se sentait encore désorienté, pas vraiment à sa place. Pourtant, la Corée du Sud ne lui manquait pas. Personne ne les attendait là-bas, personne ne les attendrait nulle part. Ils se demandaient s’ils avaient réellement leur place quelque part, mais il savait qu’après tout ce chemin, tout irait en s’améliorant. Il a pu s’inscrire à l’université, commencé un cursus universitaire en médecine. Pour eux désormais, il n’y avait plus que des possibilités. C’était ce qu’il répétait avec optimisme à son frère et sa sœur, sans pourtant y croire totalement. Il se savait perdu, de toute façon, jamais tout à fait dans la norme, jamais tout à fait réparé.




« Just kind »
I do what I do because it’s right! Because it’s decent! And above all, it’s kind! It’s just that… Just kind.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Ven 1 Sep - 23:13

BROZAAA

Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Ven 1 Sep - 23:40

SEMPAI



Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Sam 2 Sep - 0:07

T'es super beau, bienvenue par ici
Bon courage pour ta fiche


Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Sam 2 Sep - 0:13

jongin
bienvenue ici, j'ai hâte de voir ce que tu comptes faire du perso



❝ if these walls could talk ❞
Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Sam 2 Sep - 0:16

Cet avatar. Je décède en paix.
Bienvenuue, et bon courage pour ta fiche ❤

Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Sam 2 Sep - 9:53

jonginbb.
bienvenue et bonne chance pour ta fiche !

Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Sam 2 Sep - 13:13

EVERY ET KAI UNE GRANDE HISTOIRE D'AMOUR HEIN
j'approuve ce choix évidemment, sato a l'air extra
bienvenue sur by ma belle, sens-toi comme à la maison par ici
courage avec ce qu'il te reste à rédiger, j'veux en lire plus moi
tu sais où me trouver si t'as besoin de quoique ce soit!!!




midnight.

Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Dim 3 Sep - 11:38

Jong in ziaodkeijfpedkoz.

Citation :
CRÉDITS : JE SAIS PAS
je dirai faust pour l'avatar
anyway, bienvenue sur by !! et bon courage pour ta fiche !! régale-nous avec bb kai


Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Dim 3 Sep - 11:41

satoshi, l'retour.
bienvenue et bon courage pour la fiche,


Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Lun 4 Sep - 9:45


BIENVENUE PAR ICI
hâte d'en savoir plus sur les bros
et j'adore le prénom

si besoin, on est là





☆★ i'll give you my
everything babe ☆★
Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Lun 4 Sep - 17:20

Olala comme vous êtes choux jpp

Yoshi + BROZAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Tsubame + SLT BB

Nahoko + Merci Beauty

Emiko + IU
Merci

Suhim + Oui Jongin
Merci

Hinata + Merci

Eiji + Eh ouais, Every, Kai, tout ça, on s'aime
Merciii c'est en rédaction, ça arrive ce soir normalement

Kiba + CHANYEOL iufh
Je te fais confiance pour l'avatar
Et mercii

Sakura + He's back baby
Merci

Nao + Merci !



« Just kind »
I do what I do because it’s right! Because it’s decent! And above all, it’s kind! It’s just that… Just kind.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Lun 4 Sep - 18:50

JONGIN

bienvenue, hâte d'en savoir plus


Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow | Lun 4 Sep - 22:48

well, comme j'suis à l'ouest et qu'on m'aime pour ça ((ouaais ouaaais j'y crois))
je tiens juste à préciser et à relever, bon nombre de pépites sur ce cher satoshi.


Citation :
Fut un temps où il avait un grand frère de quinze ans son aîné, Feu Jinki comme on peut désormais le nommer


rip, feu jinki.


Citation :
Se faire insulter de fils de pute ne l’a jamais vraiment choqué. Enfin bon, si ta mère est infirmière, tu t’offusques pas qu’on te traite de fils d’infirmière, soyons logique cinq minutes !


mais quelle logique, je suis outrée par un tel bon sens,
ma foi, ça mérite la palme d'or tout ça.
 



Citation :
En tant qu’étudiant en médecine, il aime tester les limites de son corps avec alcool, drogue et toutes substances susceptibles de lui faire oublier combien son frère est con. ❀ Il aime son frère, hein ❀ Et sa sœur ❀ Parfois, il aimerait les abandonner sur l’autoroute ❀ Mais il irait les chercher ❀ Peut-être


alors. pépite numéro une.
satoshi et l'amour pour son frère et sa soeur,
+++ et la volonté d'abandonné sa fratrie sur l'autoroute.
il est juste. dé-ment.
merci satoshi, pour cette preuve d'amour.
   
c'est beau.
(welcome nouvelle petite soeur blblbl)

+ j'tiens à dire. qu'autrefois, il était fétichiste des pieds et qu'il avait kiffé faire une balade en chaise roulante dans les rues de tokyo ((avec suki)) #neverforget #gravedslebitume
l'intervention inutile -mais pleine d'amour- de kass.

j'me kass.


Revenir en haut Aller en bas


 Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow |



Revenir en haut Aller en bas
 
Moon Satoshi ❀ Moonlight shadow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Sunrise On Another Moon"
» Mass Effect 2 : Lair of the Shadow Broker daté
» shadow
» Shadow Hearts : Covenant
» Shadow of the Colossus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: