fermeture
blossoming youth, a fermé ses portes, merci pour votre activité ! ♡

blossoming youth :: welcome home
 
 なな ❀ lala queen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 21:14

masuda nana
nom, prénom: 倍田 masuda, nana. ça casse pas des briques, un peu classique. ça veut rien dire de joli. c'est le prénom qu'on donne à la va-vite, celui qu'on peut pas écorcher. ça veut dire sept et quand on compte à voix haute, nana elle se retourne. sept comme quoi elle sait pas. naissance, âge: les vingt-quatre coups sonnés par l'horloge de la vie. ça passe vite et puis quelque fois c'est long. en plein coeur bouillonnant d'okinawa dont la jeunesse hurle sans cesse, un seize avril. origines: y a la mère qui vient de loin. yunnan, chine. des mosuo qu'elle dit. et que c'était mieux là-bas et l'enfer ici. puis le père qu'a jamais quitté le japon mais qu'a bien quitté leur vie. signe: bélier. les cornes sur la tête, un petit air de satan bouclé. bélier qui fonce, qui fait des dégâts. qui fout en l'air ta bagnole un soir à minuit puis ta vie aussi, quelques fois. statut civil: un petit goût de chaos sur la langue, de j'suis pas faite pour ça. pas sculptée dans la bonne pierre. pas moulée dans l'amour naïf, rien de fait pour les choses simples et les choses douces qu'ont pas de fin. orientation: elle fait traîner les yeux sur les garçons, souvent. sur les mains plus grandes que les siennes et les mâchoires. quelques fois les filles sans arriver à les imaginer dans son lit. ou pas entièrement, jamais déshabillées. c'est deux routes qu'elle prend nana ; biromantique et hétérosexuelle. c'est deux routes pas trop pareilles mais pas trop différentes et elle les nomme parce qu'on lui demande. occupation: elle a une maîtrise en journalisme, nana. juste ça. d'une bonne école. et tous les jours pendant sept heures elle tape les articles de la rubrique actualité internationale du journal local dans les vapeurs de café serré. fait comme si c'était pas dur d'être une femme dans ce monde. situation monétaire: c'est pas la catastrophe et c'est pas el dorado non plus. c'est mi-bien mi-tendu, c'est assez pour vivre sans crever de faim et pas grand-chose qui reste pour le shopping et les verres en terrasse le vendredi soir. un péché mignon: la pâte de haricots rouges. dans les petits pains du seven eleven ou les daifuku. partout. le matin et à quatre heures. une peur: l'échec. pas réussir, se rater. ça l'angoisse et ça la rend dingue. l'abandon aussi. en secret. qu'on la laisse toute seule et qu'on revienne jamais. puis la douleur. c'est con mais souffrir ça lui fait peur. une sucrerie: le chocolat. le chocolat noir et le chocolat au lait. une boisson: le cappuccino du bureau. avec plus de chocolat que de café. le cappuccino de la routine. groupe: 桔梗 kikyo.
tendrecontestatairedévouéecrueéclectiquelunatique.

nana sourire incandescent, rire qui brouille les sens. frange effilée dessus le regard farouche et pliure de la lèvre moqueur, rictus de la gamine que tout amuse. petit poing levé presque tout l'temps, volonté monstrueuse de mettre le doigt sur tout c'qui va pas. sur tout c'qui cloque, qui fait grincer des dents. elle a la gueule grande ouverte nana. jamais fermée. elle sait pas la fermer. mais c'est pas toujours des flots de conneries qui sortent, c'est du vrai et du tellement vrai que ça fait saigner le coeur. et c'est ça qui fait chier. jamais un argument de travers. elle a toujours la voix qui porte sur les injustices, les inégalités puis les crimes. fourrée dans les manifs contre les divas qui portent du poil de lapin et des capuches en coyote, dans celles des gonzesses en jupes plissées et tee-shirt imprimé tsuda umeko sans soutif qu'hurlent au sexisme. afficherait ses dessins d'hommes qui s'enlacent et de femmes qui s'embrassent sur tous les murs de la ville si elle le pouvait, même s'ils ont aucun contour, avec un peace and love. f'rait une chanson pour chaque con qui croise sa route. nana un peu perchée, un peu avant-gardiste, pas les mêmes idées que les autres, jamais contente toujours en train d'râler. passe ses weekend à mater des reportages sur les pays où y a rien qui va, sur les guerres anciennes puis les nouvelles. toujours plantée sous les néons aveuglants des quartiers colorés en jupe en jean et blouson rouge. fan de baseball et pas trop d'gymnastique ou d'patin artistique. jolie demoiselle charmeuse et charmante un peu tard le soir dans un bar qui ferme jamais ; robe noire et choker qui brille, talons qui font mal aux pieds et rouge à lèvre provocant. et pas un sous dans les poches. lunettes rondes quand elle lit ; bouquins à la con longs de 2000 pages de mots doux, insultes, caresses et larmes. nana p'tit bout d'femme téméraire sans grandes ambitions si c'n'est changer l'monde.

nana c'qu'elle fait ça lui plaît pas. c'est éreintant. ça bouffe ses neurones et puis son amour propre. c'est fatiguant d'taper sept heures sur un clavier, d'se détruire les yeux derrière les verres affinés. c'est pas qu'elle veut. elle veut pas crécher au journal local. elle veut des choses qu'ont un arrière goût de danger, de risque à prendre et de peut-être que j'en reviendrai pas indemne. des caméras pour filmer c'que le monde ignore, c'qu'il voit pas. les gosses du malawi qui crèvent de faim, qu'ont ni père ni mère. les rues indiennes qui sentent la misère. la tchétchénie qui crève de corruption et de négativisme. rappeler des choses, aussi. leur japon à eux qui se fissure en quarante-cinq. c'qu'elle fait ça lui plaît pas parce qu'en plus, nana, on la prend pas au sérieux. c'est qu'une femme, qu'ils disent. rien qu'une femme. qu'elle devrait déjà être contente et reconnaissante de travailler là. puis leurs remarques à eux. sur sa jupe et ses talons hauts. même ses lunettes rondes. nana elle sait pas comment elle fait. elle sait pas comment elle fait pour tenir aussi bien. ❀ elle fume un peu. beaucoup. dira qu'elle peut arrêter quand elle veut mais en sera pas capable. des mentholées, des qui sentent fort la menthe artificielle. qui se retrouvent avec une trace de rouge à lèvres. elle fume pour se détendre nana. pour aller bien, pour aller correctement. pour pas péter un câble et quitter son boulot de merde au milieu d'un tas de cons. parce que quand elle a commencé ça donnait l'air cool. ça donnait un air artiste la petit fumée odorante pendant que tu lis un bouquin triste à mourir. ❀ elle dépense la moitié de ses ronds dans les distributeurs automatiques. juste pour de l'eau plate. quelques fois aromatisée à la pêche. et d'autres des trucs sucrés qu'elle finira pas et qu'elle oubliera de jeter. elle prend au packaging nana.  ❀ sa mère le japon ça la rend folle. c'est pas ses moeurs à elle, pas sa société. ça fonctionne pas comme ça fonctionnait chez elle et ça va pas. ça va pas du tout. sa mère elle repartirait bien mais de là d'où elle vient on y retourne pas comme ça. sa mère a nana c'est une mosuo. c'est une femme reine. c'est le peuple de la féminité. pas de mariage réel, des enfants mais le père qu'aura pas à s'en occuper, parce qu'elles font tout mieux que les hommes. pas de travail pour eux. pas de décisions à prendre, rien à dire. elles qui font et qui disent. et ici c'est pas comme là-bas et sa mère, en vingt ans, c'est la première fois qu'elle a autant le mal du pays. ❀ y a une montagne de bouquins sur le bouddhisme dans son appart, au milieu des romans plus ou moins classiques. elle est pas croyante sa famille, en rien du tout. et nana elle se convertira sûrement pas. mais cette philosophie de vie ça la passionne et elle en lit des et des tas des trucs à la con là-dessus.
tessa
( personnage inventé )
     
je l'ai attendu comme le ptit jésus
je vous aime
jsp quoi dire
à part que je vous aime
et que tout le squad est là presque ????
( feat. byun jung ha )


Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 21:14

comme les corbeaux
( tu cries dans le ciel )
c’est pas que je t’aime pas, nana. c’est que la vie est dure avec moi, avec nous. depuis le début, depuis toujours. c’est comme-si y avait pas de place au bonheur et à l’amour dans mon cœur, comme s’il était sec et creux. comme-si c'était pas fait pour moi tout ça. si je t’avais pas aimée, je t’aurais pas gardée aussi longtemps. je t’aurais pas emmenée à la plage ou à la campagne. je t’aurais pas pris la main, je t’aurais pas veillée quand t’avais de la fièvre à t’en faire presque bouillir le sang. crois pas que je t’abandonne. je m’en vais juste pour quelques temps. je donnerai pas de nouvelles, y a beaucoup de gens qu'en veulent pas, ta mère la première. et tu voudras certainement pas en avoir non plus. parce que tu vas être triste. et en colère contre moi. je te laisse pas toute seule, oublie pas. je peux pas te laisser d’argent parce que j’en ai pas, j’en ai jamais eu beaucoup, on te l'a répété assez. mais t’inquiètes pas, tu seras bien avec ta mère.  à la capitale. tu vas aimer tokyo, j’en suis sûr. alors j’espère que ça ira, que tu te plairas, et que t’oublieras pas que je fais pas ça pour moi mais pour toi. pour vous deux.
(bout de papier chiffonné, les bords pliés. qui finit dans le feu et qui le rend vif, comme si on rendait à l'enfer un bout de son âme dégueulasse.)

je sais pas si tu m’écoutes, nana. j’espère. je pense. je t'entends respirer. t’as l’air d’être loin maintenant, tellement que je me rappelle de rien à part tes cheveux bruns. il est flou ton visage. mais j’ai pas besoin de le voir. je voulais pas vraiment que tu répondes. juste que tu m’écoutes. ça me va de t’entendre respirer, tu sais. savoir que tes poumons crament de vie. je voulais pas le dire parce que c’est con mais j’espère que tu vas bien ? toi, ton cœur, ta tête. tout. que tout va. je sais bien que tu diras pas non. mais je voulais demander, j’y peux rien. tu sais je t’ai cherchée. quand t’es partie, j’veux dire. et je t’ai pas trouvée. je m’en doutais mais ça fait un peu mal, quand même. comme si on écrasait ma poitrine. et qu’on y brisait jusqu’au dernier os. j’ai même cru que ça avait craqué. mais c’était que dans ma tête. c’était qu’à l’intérieur. tu sais les gens ici sont beaux à mourir. des poèmes de baudelaire humanisés qui se baladent de bout en bout, des petits spleens et quelques idéaux. des romans de zola et de ferrante, brutaux puis vrais. de toutes les couleurs et de toutes les teintes. jamais les mêmes. mais ils ont un truc en commun. un truc qu'on a tous ; ils battent leurs démons à mort. crachent un sang putride et intime à leur émois sous la forme délicate des larmes ou celle plus vive des cris. et quelques fois des rires sans écho, vides, desquels on voit pas un bout d’âme. les gens ici sont empreints de violence et de regrets, de choses qui font mal. trimbalent des milliers d’aiguilles dans leur cœur fatigué qu’elles incisent et saignent comme ils saignent leurs détracteurs imaginaires et véritables. ils se font la guerre dedans et dehors, en bruit ou en silence, avec le sourire ou avec rage. mais c’est ça qu’est beau, tu penses. ils sont humains et sentimentaux. et les vagues à l’âme sont si hautes qu’elles menacent de les happer, de les fracasser sur les roches tranchantes. leur manque un radeau. mais tu sais tout ça. tu sais comme ici les choses et les gens sont faits. toi aussi, t’es comme ça. mi-blanche, mi-noire. c’est à toi qu’ils viennent les esprits blessés. c'est à toi qu'ils venaient avant. pour être explosés ou rafistolés. parce que t'étais la seule à bien vouloir entendre, à bien vouloir écouter. parce que tu savais bien parler. ta voix douce qui dit du faux sur un ton de vrai et du vrai sur un ton de faux ça me manque. c’est cruel d’être partie. d’avoir fait ton sac sans le dire. tu manques à nos vies. tu manques à ma vie. je voudrais revivre ces moments cons passés à ramasser des coquillages. toi qui dit rien, pas un mot. sourire sur les lèvres et céleste. je me disais toujours que t’étais pas de ce monde. des étoiles, peut-être. du ciel en tout cas. mais pas d’ici. pas avec ces yeux mystiques et ce rire cotonneux. c’était un peu vrai, nan ? t’es pas de mon monde. si tu l’étais, tu serais là. tu l’es pas. alors t’es pas vraiment de chez moi. je t’embrasse, nana. et j’ai oublié de te dire que les gens d’ici c’est les gens de chez toi et que moi, moi je suis pas si loin.
(et ça raccroche et nana elle bougera pas.)

(comme toujours je pars
mais comme toujours tu me pardonnes
me jetteras-tu au clou
au fond du caniveau
ou juste à part
suis-je la lueur dans le trou noir  
ou une nouvelle corde à ton cou.)


Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 21:17

Citation :
qui fout en l'air ta bagnole un soir à minuit puis ta vie aussi, quelques fois.

tranquille j'te laisse foutre ma vie en l'air
genre jsp jungha ???
tu veux me tuer ???


Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 21:18

bb.
entre nana, nous faudra un truc.

Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 21:27

hiroshi
Ueda Hiroshi a écrit:
tranquille j'te laisse foutre ma vie en l'air
oh bah pas besoin de me le répéter deux fois.  
non mais
regardez
elle dit ça alors que
minsik ???

chat encore une merveille, je compte plus le nombre d'arrêts cardiaques que j'ai pu faire devant tes trésors.  
oui oui oui, un truc qui claque.  


Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 21:37

TESSA
tes choix d'avatars me donnent toujours autant la larme à l'oeil
& comme d'hab ta fiche donne trop envie

Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 21:48

OHMONBBDAMOURELLEESTLA
JESUISJOIEETAMOUR
DEVIENSMAFEMME -AHONMEDITDANSLOREILLETTEQUETULESDEJABLBLBBL
JTM
PUIS AVEC BB LOVE EN PLUS
?NDFEKJFHNREBFOEIR
JE FEEEL

Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 22:01

JUNGHA
CETTE MEUF PARFAITE
GFISDGH?IRDGRUIGJUSR
BIENVENUE PAR ICI


Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 22:03

AGATHE AGATHE  
encore mois de respect je l'ai écrit deux fois cette fois
moh super cute, super douce, as usual.  
ptdr jvoulais savoir c'était qui ton vava pis j'ai lu bois en mode boïss et j'étais là en mode "c ki les boïss"
dsl d'être con.  

babe TJRSDANSTESPAS TJRSPRESDETOI
T MA TCHIKITA
SI ELLE M'QUITTE PAS J'LA QUITTE PAS
THIS IS HOW I FEEL RN
j'accepte d'être ta femme encore une fois.
on sait jamais.  
AKJBEG HEEJUNG CETTE BEAUTÉ
CE BODY
CE BOOTY
jtm.

kuro KURO C'EST TOUT DOUX COMME PRÉNOM JE AW PCQ ÇA VA TROP BIEN À JK, MERCI MON MIGNON.


Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 22:12


oki ce début
+ JUNGHA

(un jour, respecte-moi stp)

BIENVENUE





☆★ i'll give you my
everything babe ☆★
Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 22:15


j'arrive même plus à prendre ça comme une marque d'irrespect
mais en vrai à la base j'aime pas qu'on m'appelle par mon prénom
sois en honorée jeune padawan

ps: ouais t'es con mais je me suis habituée à ça aussi

Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 22:23

oki bogeom et ce perso tout doux, on en parle ou on en parle pas ok on en parle pas.  
(quand tu me respecteras moi)
MERCI.  

bé2 oh pareil, je trouve que ça sonne cringy, je sais pas pourquoi.  
je suis super honorée, waouh i feel blessed.  

@Ito Tsubame a écrit:
ps: ouais t'es con mais je me suis habituée à ça aussi

et après on me parle d'irrespect.  
mais j'ai rien à dire pour me défendre
alors ok.


Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 23:00

TESSA JTM T'ES TROP BELLE AVEC JUNGHA C'EST PLUS PLOSSIBLE
BIENVENUE CHEZ TOI MON CHAT, CE PERSONNAGE ME VEND DU RÊVE
COURAGE POUR CE QU'IL TE RESTE A FAIRE, RÉSERVE-MOI UN LIEN HEIN
PUIS MP MOI SI T'AS UN SOUCIS OFC, DU LUUUUV




midnight.

Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Jeu 31 Aoû - 23:48

C'QUE J'AIME ÊTRE ACCUEILLIE COMME SI J'ÉTAIS CHEZ MOI, ÇA MET DU BAUME AU KOKORO.
C TOI QU'EST MAGNIFIQUE IVA.
HÔTE EN PLUS.
SI NANA AVAIT DU FRIC ELLE SRAIT LÀ TOUS LES SOIRS.
JE TE RÉSERVE UN TRUC COOLOS JTM MERCI T'ES LA DOUCEUR.


Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen | Ven 1 Sep - 23:32

oki, j'avais pas lu ton pseudo mais j'ai reconnu ton écriture, donc voilà (c'est tae d'utg, bsx). déjà, nana est trop géniale + elle est biroromantique, kuro est demiromantique, + elle a peur de finir seule, kuro aussi (même si le gars est déjà seul) et je sais pas quoi dire car ton personnage est genre parfait en tout point, j'viendrais sûrement réclamer un lien (masuda - matsuda, sommes-nous âme soeur????)
bravo nana, t'es validey !

tu es enfin membre de blossoming youth, bon jeu !  




Revenir en haut Aller en bas


 なな ❀ lala queen |



Revenir en haut Aller en bas
 
なな ❀ lala queen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Dairy Queen - Blizzard 2 pour 1
» Queen C ♣
» Queen Chrysalis est venue vous manger!
» Présentation .QUEEN A
» bébé lala !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: